Kim Clijsters s'est très facilement qualifiée pour le troisième tour de l'US Open, mercredi à Flusing Meadow. La numéro 1 mondiale a battu l'Américaine Laura Granville, 47-ème mondiale, en deux manches 6-1, 6-1 et 49 minutes de jeu à peine. La Limbourgeoise a d'emblée réalisé le break sur le service de l'Américaine qui ne pouvait que réduire la marque à 2-1 sur sa mise en jeu. Kim Clijsters n'a en effet perdu que deux jeux dans cette partie qu'elle a bouclé en 49 minutes. Vingt-deux minutes pour le premier set et à peine plus dans le second (27 minutes) où elle n'offrait aucune marge de manoeuvre à son adversaire. La Belge n'a concédé que deux jeux dans cette partie très aisée pour elle. N'ayant jamais dû forcer son talent, elle s'est surtout appuyée sur un excellent coup droit (16 coups gagnants pour un seul à son adversaire) pour dominer la rencontre. Au troisième tour (16e de finale), Clijsters sera opposée à la Russe Sveltlana Kuznetsova, 29-ème mondiale, qui a écarté au deuxième tour la Hongroise Petra Mandula, 45-ème au classement WTA, en deux manches sur un double 6-3. Kim Clijsters a déjà rencontré - et battu - par deux fois la Russe. A Tokyo l'an dernier sur surface dure (6-4, 0-6, 7-5) et à Los Angeles cette année sur surface dure également 6-3 et 6-1.

Le Suisse Roger Federer, tête de série N.2, s’est qualifié sans éclat pour le 2e tour de l’US Open de tennis, alors que la Française Amélie Mauresmo (N.5) confirmait avec maestria sa bonne forme du moment pour atteindre, elle, le 3e tour à Flushing Meadows, mercredi.

Après un premier set médiocre (perdu 5-7), le vainqueur de Wimbledon s’appuyait sur une bonne première balle pour dominer son adversaire argentin, Jose Acacuso.

Ce dernier, blessé au fessier, devait laisser les commandes de la partie au Suisse qui remportait les deuxième et troisième sets 6-3. Trop diminué, Acacuso finissait même par abandonner en cours de la quatrième manche.

L’Australien Mark Philippoussis a, lui, réussi une entrée en matière plus satisfaisante en prenant la mesure (6-2, 7-6, 6-4) de Janko Tipsarevic (SEM).

Après être sorti des qualifications, le Suédois Thomas Enqvist a disposé facilement de l’Espagnol Albert Portas (6-2, 6-3, 6-1). Régulièrement blessé ces derniers mois et retombé à la 143 position au classement ATP, l’ancien numéro 4 mondial et finaliste de l’Open d’Australie en 1999, espère toujours, à 29 ans, revenir jouer les premiers rôles sur le circuit.

Mauresmo impressionne

Chez les dames, la Française Amélie Mauresmo (tête de série N.5) a été impressionnante face à sa compatriote Stéphanie Cohen-Aloro (6-2, 6-2).

«J’ai effectivement bien joué, très bien servi et conclu de nombreux points au filet. C’est bon signe », a expliqué la Française qui s’affirme de plus en plus comme l’une des candidates à la victoire en l’absence des soeurs Venus et Serena Williams.

Par contre, la Slovaque Daniela Hantuchova (N.9) s’est montrée très fébrile face à l’Ukrainienne Julia Vakulenko (6-0, 7-6).

Après avoir survolé le premier set, Hantuchova a perdu le fil du match commettant de nombreuses fautes directes en raison notamment d’un placement déficient.

La Slovaque s’imposait finalement au jeu décisif du deuxième set (7/5) et atteignait pour la cinquième fois de sa carrière le troisième tour d’un tournoi du Grand Chelem.

Elle y rencontrera la surprenante Thaïlandaise Tamarine Tanasugarn, tombeuse mercredi de la Suissesse Patty Schnyder (N.18).

bnl/jk

AFP