La rencontre de barrages du Groupe mondial de Coupe Davis qui se déroulera entre la Belgique et Israël du 13 au 15 septembre sur terre battue à Anvers pose quelques soucis d'organisation, rapportent plusieurs médias jeudi.

Yom Kippour, la fête la plus importante du judaïsme, tombe cette année le 14 septembre. Les pratiquants ne pouvant travailler ni manger durant le Jour du Grand Pardon, les joueurs israéliens ne pourront pas monter sur le court du vendredi 20h00 au samedi 21h00.

La journée de samedi sera consacrée au double, après les deux premiers simples prévus le vendredi. La Fédération israélienne de tennis a contacté l'ITF (la Fédération internationale de tennis) et la Fédération belge pour trouver une solution.

Il ne sera pas possible de déplacer la rencontre organisée par la VTV, l'aile flamande de la fédération, un autre week-end. On a envisagé de jouer le double samedi soir après 21h00, mais les Israéliens ont refusé vu qu'ils n'auront rien mangé de la journée.

Une solution serait de débuter le jeudi, et de jouer ensuite le vendredi et le dimanche, mais cela impliquerait des frais supplémentaires et des problèmes d'organisation (billetterie, aménagement de la terre battue, etc).

Le capitaine belge Johan Van Herck va discuter de ce problème jeudi avec les joueurs belges. Le vainqueur de la rencontre restera dans le Groupe mondial en 2014. Le perdant sera renvoyé dans le groupe I de la zone Europe-Afrique.