La Belgique s'est qualifiée pour les quarts de finale du groupe mondial de la Coupe Davis de tennis, pour la première fois depuis 2007. La victoire de David Goffin sur Adrien Bossel dimanche dans le 5e match décisif permet en effet aux Belges de battre la Suisse 3 à 2 au Country Hall de Liège au premier tour de l'épreuve.

David Goffin, 21e mondial, a facilement pris la mesure d'Adrien Bossel (ATP-321) en trois sets: 6-4, 6-0 et 6-4 en 1 heure et 35 minutes de jeu.

Juste avant lui, Steve Darcis, 102e mondial, mais qui reviendra lundi tout proche de la 90e place au classement ATP, s'était incliné dimanche dans le 4e match face à Henri Laaksonen, 344e joueur du monde, en cinq sets, permettant à la Suisse d'égaliser à 2-2.

Le succès du numéro 1 belge permet à la Belgique de rejoindre les quarts de finale qu'elle disputera face au vainqueur de Japon/Canada (le Canada menant 2-1 avant les deux derniers simples dans la nuit de dimanche). Ce sera, en Belgique encore, du 17 au 19 juillet prochain.

La Belgique égalise ainsi à 4-4 dans ses confrontations avec les Suisses, tenants du titre, privé de Roger Federer et Stan Wawrinka. Le dernier duel entre les deux pays remontait en 2008, en barrage pour le Groupe mondial (4-1 à Bâle avec Roger Federer et Stan Wawrinka).

C'était un an après la dernière apparition de la Belgique en quarts de finale de l'épreuve, en 2007. Les Belges avaient alors été battus par l'Allemagne: 2-3 à Ostende, avec Olivier Rochus, Christophe Rochus, Kristof Vliegen et Dick Norman.

Il fallait remonter à 1999 pour voir trace d'un autre quart de finale de Groupe mondial.. face à la Suisse (victoire 3-2) sur la terre battue du Primerose à Bruxelles, avec ensuite une défaite contre la France en demi-finale avec Xavier Malisse, Christophe Van Garsse, Christophe Rochus et Filip Dewulf. La Suisse jouait alors avec un certain Roger Federer, 18 ans.

Avec cette élimination, la Suisse est seulement le 9e pays, tenant du trophée, à être éliminé dès le premier tour de l'édition précédente. Les Suisses devront jouer un match de barrage pour se maintenir dans le Groupe mondial du 18 au 20 septembre.

Pour David Goffin, être dans le top 8 mondial, c'est "exceptionnel"

Prévu pour ne pas jouer sauf en cas de nécessité afin de ménager son dos, David Goffin est finalement monté sur le court dimanche au Country Hall prenant ses responsabilités pour offrir à la Belgique le 5e point décisif dans son match du premier tour du Groupe mondial de la Coupe Davis de tennis dimanche à Liège.

Chez lui, le Liégeois, numéro 1 belge, 21e mondial, a aisément pris la mesure d'Adrien Bossel, 321e à l'ATP en trois sets: 6-4, 6-0, 6-4 qualifiant la Belgique pour les quarts de finale du Groupe mondial pour la première fois depuis 2007.

"Ce qui est incroyable, c'est que l'on a tous rapporté un point", a confié David Goffin. "Toute l'équipe s'y est mise. On a tous eu une semaine difficile avec les blessures, les soucis physiques, mais ce qui compte ce sont les trois points et le fait d'avoir ramené la victoire. Nous sommes en quarts de finale, et j'en suis très heureux, comme tout le monde. Jouer le match décisif, c'est toujours difficile à gérer, mais j'avais dit que si c'était 2-2, je prenais mes responsabilités et je jouais. J'aurais préféré ne pas jouer, car j'ai toujours des douleurs. Au point, que j'envisage de ne pas aller à Indian Wells (16 mars) et de faire l'impasse, pour aller à Miami à 100% (23 mars). Ici, le staff médical m'a dit que je pouvais y aller à fond, que cela ne risquait pas d'empirer. C'est ce que j'ai fait, et j'ai bien fait, car je ne pouvais pas commencer à hésiter ou à avoir de l'appréhension. Maintenant, à chaque fois que je rejoue, je ressens de la douleur. Donc, je préfère faire l'impasse sur un tournoi plutôt que d'en jouer deux en ayant mal. On prendra une décision définitive demain (lundi), mais dans la tête, c'est déjà clair".

La Belgique, 12e nation mondiale, avant ce duel face au Suisse, 2e au classement mondial de l'ITF, retrouve ainsi les quarts de finale pour la première fois depuis 2007 et pour la 4e fois seulement de son histoire dans l'ère moderne de la Coupe Davis. Ce sera soit contre le Canada, soit contre le Japon.

"Les deux sont vraiment forts, nous verrons bien. Si nous jouons sur terre battue, cela ne va plaire ni à l'un, ni à l'autre", a ajouté David Goffin, "mais en tous les cas pour la Belgique se retrouver dans le top 8 mondial, c'est vraiment exceptionnel. En plus, en quarts de finale, on va rejouer à la maison donc c'est très bien."