La Belgique est revenue à égalité (1-1) avec la Suisse, son adversaire au premier tour du Groupe mondial de la Coupe Davis de tennis, vendredi au Country Hall de Liège. Steve Darcis s'est en effet imposé en trois sets - 6-3, 6-1, 6-3 - face à Michael Lammer, ancien 150e mondial et le seul rescapé de l'équipe suisse victorieuse de cette Coupe Davis en novembre dernier. La partie a duré 1h40.

Obligé de réagir de suite après la défaite de Ruben Bemelmans, Steve Darcis a d'emblée pris le dessus sur Michael Lammer, redescendu à la 576e au classement ATP, lâchant son adversaire du jour à 2 partout dans le premier set.

Le Liégeois, 102e mondial, empochait le premier set 6-3 en 36 minutes à peine, et gagnait le deuxième encore plus facilement, 6-1 en 25 minutes après avoir mené 5 à 0.

D'entrée de 3e manche, Steve Darcis prenait à nouveau le service de Lammer qui n'a rien pu face au numéro 2 belge, dont les soucis aux abdos rencontrés la semaine dernière semblent bien derrière lui et clôturait à 6-3.

Steve Darcis - qui revient désormais dans le top 100 mondial au classement ATP grâce à cette victoire - permet ainsi à la Belgique d'égaliser à un partout face à la Suisse.

En ouverture, Ruben Bemelmans (ATP-132) - trahi par des crampes dès le début du 4e set - s'était en effet incliné en cinq sets face à Henri Laaskonen (ATP-344) - 1-6, 6-7 (6/8), 6-4, 6-0, 6-2.

Samedi le double devrait opposer Ruben Bemelmans, qui a confirmé qu'il serait prêt, et Niels Desein à Adrien Bossel et Michael Lammer, les deux derniers simples sont prévus dimanche.

Le vainqueur de cette rencontre sera opposé en quarts de finale au gagnant de Japon-Canada à la mi-juillet. Le perdant disputera les barrages pour le maintien dans le Groupe mondial (18-20 septembre).


Steve Darcis: "J'ai très bien joué"

Le Liégeois retirait beaucoup de satisfactions de son succès. "Je suis super content de mon match. J'ai très bien joué", se rejouissait Steve Darcis.

"Nous n'avions plus droit à l'erreur, j'étais assez stressé, mais j'ai bien commencé la partie et j'ai fait un super match du début à la fin. Il ne fallait pas croire que cela allait être facile comme on aurait pu le penser sur papier. Si je ne commence pas bien, cela peut-être un tout autre match. Je n'ai rien senti (aux abdos). C'est une bonne nouvelle. En montant sur le court, je savais que j'étais prêt, je n'y ai donc pas trop pensé. Maintenant, c'est 1-1, il n'y a rien de mal fait. Cela arrive à tout le monde de perdre une rencontre. Ruben (Bemelmans) a joué beaucoup de matches, il revient d'Inde, il y a le décalage horaire, il ne sait que depuis hier qu'il commençait. On est là pour le soutenir. Notre esprit d'équipe est remarquable. Il nous faut deux points encore. On verra demain. Et la cerise sur le gâteau pour moi, c'est le retour dans le top 100".


Bemelmans très déçu d'avoir eu des crampes "pour la première fois comme ça"

Battu en 5 sets par Henri Laaksonen en ouverture du duel entre la Belgique et la Suisse pour le premier tour du Groupe mondial de la Coupe Davis de tennis, vendredi à Liège, Ruben Bemelmans cherchait une explication à l'apparition de crampes dans le 4e set.

"Je n'ai jamais eu de crampes comme cela", expliquait le Limbourgeois, 132e mondial.

"Je suis très déçu bien sûr. J'avais le contrôle du match, je jouais bien, je menais 2 sets à 0. J'ai commencé à sentir quelque chose dans le troisième set. Puis ce fut flagrant dans le 4e. D'abord à la jambe droite, à la cuisse et aux adducteurs, puis à gauche. C'est venu d'un coup. Je ne comprends pas pourquoi. J'ai déjà joué contre Hewitt en 4 heures et j'ai joué le lendemain, j'ai d'autres exemples. Alors pourquoi là comme ça, je ne sais pas", se désolait Ruben Bemelmans qui devrait pourtant pouvoir tenir sa place dans le double samedi avec Niels Desein.

"J'ai joué beaucoup de match en ce début d'année et peut-être ajouté à cela la nervosité aujourd'hui... mais je n'étais pas plus nerveux que pour un autre match de Coupe Davis. Les crampes cela ne vient pas comme cela, je suis un joueur en forme. Maintenant, le staff s'est occupé de moi, je ne suis pas blessé, je vais stretcher encore après le match de Steve, beaucoup boire et je serai prêt pour demain. Cela allait déjà mieux dans le 5e set, mais il était trop tard. Je suis déçu, mais dès ce soir je dois laisser cela derrière moi et penser au double. Nous formons une bonne paire avec Niels, avec de bons résultats ensemble en fin d'année dernière. Il sert bien, je sers bien, on aime aller au filet, nous sommes bien complémentaires. Je ne m'inquiète pas pour dimanche, parce que David (Goffin) pourrait être prêt à jouer. Ici, c'est très dommage de perdre comme ça, pour l'équipe, pour moi, pour le public."