Steve Darcis a offert à la Belgique le point lui permettant d'assurer son maintien au sein du Groupe mondial de la Coupe Davis. Le Liégeois, 165e mondial, a battu Amir Weintraub (ATP 184) 6-2, 6-2, 6-2 en 1 heure et 42 minutes dans le dernier match de la rencontre de barrages entre la Belgique et Israël, dimanche à la Lotto Arena d'Anvers. Cette victoire permet à la Belgique de s'imposer 3-2 et de rester dans le Groupe mondial. 

Quelques heures plus tôt, Ruben Bemelmans (ATP 155) avait ramené la Belgique à hauteur d'Israël (2-2) en venant à bout de Dudi Sela (ATP 85) en quatre sets (7-5, 3-6, 6-0, 6-4). Israël avait pris l'avantage 2-1 en gagnant le double vendredi, alors que le score était de 1-1 à l'issue des deux premiers simples jeudi. Il n'y a pas eu de match samedi afin de permettre aux Israéliens d'observer le jeûne et le repos à l'occasion du Grand Pardon (Yom Kippour). La Belgique restera dans le Groupe mondial en 2014. Israël est renvoyé dans le groupe I de la zone Europe-Afrique.

Bemelmans: "L'une des plus belles victoires de ma carrière" "C'est l'une des plus belles victoires de ma carrière", a commenté dimanche Ruben Bemelmans, après sa victoire face à Dudi Sela dans le cadre des barrages du groupe mondial de la Coupe Davis. 

La Belgique et Israël sont désormais à égalité (2-2), avant le match décisif entre Steve Darcis et Amir Weintraub. A l'image de son capitaine Johan Van Herck et du public de la Lotto Arena d'Anvers, Ruben Bemelmans a poussé un grand "ouf" de soulagement après sa victoire. "C'était stressant, particulièrement au début, dans la mesure où j'étais obligé de gagner pour maintenir l'équipe dans la rencontre, qui plus est face au numéro 1 adverse. 

On avait beaucoup discuté avant la rencontre de la tactique, qui consistait à attaquer dès que possible pour ne pas laisser Sela diriger le jeu. Je pense l'avoir bien appliquée aujourd'hui, j'ai vraiment été chercher la victoire. Steve (Darcis) et Olivier (Rochus) m'ont donné de nombreux conseils après ma défaite de jeudi, cela m'a donné confiance pour aborder ce match." Le numéro 2 belge a reconnu avoir été nerveux au moment où il a servi pour le gain de la rencontre. "Je ne passais plus de premières balles, j'ai fait quelques fautes, mais je m'en suis tenu à mon plan, j'ai continué à attaquer et j'ai vu que Sela était de moins en moins dans le rythme." 

Bemelmans se souviendra longtemps de cette victoire, a-t-il concédé. "C'était la première fois que je disputais une rencontre de Coupe Davis de cette importance le dimanche. J'ai beaucoup appris durant ce week-end et cette victoire va me servir pour la suite de ma carrière." La Belgique a, selon le Limbourgeois, repris l'avantage psychologique dans cette confrontation. "Steve a un jeu qui peut énormément perturber Weintraub, ce n'est pas encore gagné mais nous sommes confiants."