Avec cinq défaites de rang, on peut parler de bête noire pour Amélie Mauresmo. En finale du tournoi d'Amelia Island, la Française a, en effet, dû s'incliner une nouvelle fois devant l'Américaine Lindsay Davenport (6-4, 6-4) après avoir réussi l'exploit des demi-finales en écartant Justine Henin-Hardenne, laquelle s'était pourtant octroyé une balle de match dans le deuxième set, à 5-4, gâchée par un coup droit expédié dans le filet. Mauresmo mène à présent par 3-2 au nombre de leurs confrontations directes. En dépit de sa défaite, Justine Henin, dont le bilan 2004 fait état de 25 victoires pour 2 défaites, s'efforçait de rester positive. «J'ai joué un bon tournoi, affirma-t-elle. Physiquement, mon état de fraîcheur n'était pas optimal mais, maintenant, j'ai quelques bons matches dans les jambes pour aborder Charleston. C'est une bonne chose.»

Sur une surface qui lui convenait beaucoup moins bien qu'à son adversaire, Lindsay Davenport, elle, a incontestablement profité de la fatigue d'Amélie Mauresmo, de retour sur les courts après deux mois d'absence en raison d'une blessure au dos, pour l'emporter en finale comme en 1997. «J'ai énormément de respect pour Amélie, qui est longtemps restée sur le flanc. J'ai de la chance car elle a sans doute joué son meilleur match de tennis la veille face à Justine Henin, a déclaré l'Américaine. J'ai réussi à creuser l'écart dans les deux sets mais elle est parvenue à revenir et les deux manches ont finalement été plus serrées que je ne l'aurais voulu. Mais je n'ai pas le droit de faire la fine bouche: j'étais arrivée ici comme un outsider absolu!»

Le 40e titre de sa carrière

Bien moins en jambes que 24 heures plus tôt, la citoyenne de Genève a pourtant jeté toutes ses forces dans ce duel durant lequel elle concéda sa mise en jeu à deux reprises dans la première manche et trois fois dans le deuxième set. Mais l'Américaine ne réussit décidément pas à Mauresmo. Grâce à sa vingtième victoire (contre deux défaites, toutes deux face au n°1 mondial) de l'année, Lindsay Davenport devient la dixième joueuse de l'ère open à avoir remporté au moins 40 titres dans sa carrière et aussi la quatrième à avoir gagné plus de 17 millions de dollars en prize-money, derrière Steffi Graf, Martina Navratilova et Martina Hingis.