Fin octobre, le tournoi ATP 250 d’Anvers accueillera Ferrer, Gasquet et Goffin.

L’ European Open, le tout nouveau tournoi ATP d’Anvers, a vu le jour officiellement hier. Sous l’impulsion du CEO de Tennium, Kristoff Puelinckx qui collabore avec l’ancien vainqueur de Coupe Davis (2001) Sébastien Grosjean, Anvers s’érigera à nouveau comme la capitale du tennis belge.

Doté d’un prize money de 566.525 euros, il a pris place dans l’ATP World Tour la semaine du 17 au 23 octobre dans l’antre du Lotto Arena d’Anvers sur surface dure.

A plus de 5 mois du baptême du terrain, le directeur du tournoi Andy Hancock a levé un coin du voile sur la brochette de stars attendues dans la Métropole : David Goffin, David Ferrer et Richard Gasquet.

L’actuel 13 e joueur mondial et meilleur Belge de l’histoire, mérite que son pays se bouge pour organiser ce type d’événement. “Je trouve fantastique que Tennium et l’ATP aient trouvé un accord pour organiser ce tournoi en Belgique, dit le joueur. Après notre succès en Coupe Davis l’an passé, notre pays méritait un tournoi de haut niveau. Je tâcherai de donner le meilleur de moi-même dans ce tournoi.”

Le Liégeois aura fort à faire face à Ferrer et Gasquet. L’Espagnol, pensionnaire du Top 10, a déjà remporté 26 titres ATP et a atteint la finale à Roland Garros. Quant à Richard Gasquet, il a déjà posé 13 trophées dans sa vitrine.

Quand Kristoff Puelinckx a jeté son dévolu au bord du ring d’Anvers, le CEO savait qu’un prestigieux passé liait la Métropole et le tennis pro à l’échelle mondiale. ECC et tournoi WTA ont déjà séduit les plus grandes stars du circuit d’hier et d’avant-hier. “Nous avons eu un retour encourageant du monde du tennis, souligne le CEO de Tennium. Ce tournoi a tout à fait sa place dans le calendrier ATP.”

Peut-on espérer voir un membre du Big Four pointer le bout de son nez à cette période de la saison dans un tournoi ATP 250 ? S’il ne faut jamais dire jamais, il est quasi impossible d’y voir un Djokovic ou un Federer. En plus, les plus grandes stars du circuit disputeront le Masters 1000 de Shanghai la semaine précédente. Le tournoi d’Anvers est en concurrence avec deux autres ATP 250 à savoir ceux de Stockholm (même prize money qu’Anvers) et de Moscou (808.000 euros).

“Nous sommes ravis de voir le retour de la Belgique dans l’ATP World Tour”, expliquait le président de l’ATP Chris Kermode.

La Belgique n’avait plus organisé un tel tournoi depuis 1998 et le célèbre European Community Championship.

Dans une moindre mesure, l’Ethias Trophy, le réputé challenger de Mons avait pris le relais et a assuré une belle présence belge dans le calendrier depuis 2005.