Scène assez étonnante et inhabituelle hier lors d'une conférence de presse suivant le match remporté par Novak Djokovic devant Sam Querrey.

Alors qu'un journaliste serbe l'interrogeait sur sa blessure à la cheville (qu'il s'est occasionné en Coupe Davis), le numéro 1 mondial a éclaté en sanglots, expliquant qu'il a quelque peu "forcé" par amour pour son pays, ignorant la douleur.

En effet, Nole, qui a donc joué blessé, craint désormais d'avoir aggravé sa blessure. Il a également très peur que le reste de sa saison soit conditionné par cela. Ainsi, sa participation au très huppé tournoi de Monte-Carlo est déjà sujette à caution.

Cela étant dit, le patriotisme du Serbe pourrait inspirer bien des joueurs !