Le Serbe Novak Djokovic a fait preuve d'un immense orgueil pour vaincre en cinq sets 6-3, 3-6, 6-7 (4/7), 6-1, 7-5 le Britannique Andy Murray, lors d'une demi-finale de l'Open d'Australie monstrueuse d'intensité et de suspense, vendredi à Melbourne.

Le N.1 mondial et tenant du titre jouera dimanche sa troisième finale à Melbourne, où il s'était déjà imposé en 2008, face à Rafael Nadal (N.2). L'Espagnol avait éliminé le Suisse Roger Federer (N.3) jeudi en demi-finale (6-7 (5/7), 6-2, 7-6 (7/5), 6-4).

Ce sera le troisième rendez-vous consécutif du Serbe et de l'Espagnol en finale d'un tournoi du Grand Chelem. Djokovic s'est imposé les deux premières fois à Wimbledon et à l'US Open en 2011. En battant Murray, il a aligné son 20e match sans défaite en Grand Chelem.

S'il a récupéré de cette folle demi-finale, où il a énormément souffert physiquement mais où sa rage et sa détermination l'ont porté à la victoire, il sera favori contre Nadal, qu'il a battu au total dans six finales en 2011.

Le Serbe, qui avait eu bien moins de mal contre Murray l'an passé en finale, ambitionne de devenir le cinquième joueur de l'ère Open (depuis 1968) à gagner trois titres consécutifs du Grand Chelem, après Rod Laver, Pete Sampras, Federer et Nadal.

Pour la septième finale en Grand Chelem de sa carrière, il essaiera également de devenir le quatrième joueur à gagner trois titres ou plus à Melbourne dans l'ère Open, après Andre Agassi (4), Roger Federer (4) et Mats Wilander (3).