Les sportifs de haut niveau et leur entourage pourraient recevoir un statut spécial

L’US Open qui doit se dérouler à New York du 24 août au 13 septembre n’a pas encore été reporté ou annulé. Dans l’espoir de voir son édition 2020 sauvée, les organisateurs vont pouvoir compter sur un allier de poids : Donald Trump. En effet, la relance du sport professionnel est une obsession pour le président américain. Pour cette raison, le Département de la sécurité intérieure (DHS), par un ordre signé par son secrétaire, Chad Wolf, a autorisé l’entrée d’athlètes professionnels dans le pays. Dans l’acte signé par Chad Wolf, le dialogue avec les ligues de baseball (MLB), basket-ball (NBA), hockey (NHL), tennis (ATP et WTA) et golf (PGA) est entamé pour identifier les athlètes, le personnel essentiel, les gestionnaires, les conjoints et les personnes à charge qui peuvent être couverts par cette exemption.

Le coronavirus fait actuellement de gros dégâts aux USA (près de 100.000 morts) et le pays est complètement fermé. Une ordonnance interdit l’entrée sur le territoire américain aux personnes qui sont passées en Chine, en Iran, dans l’espace Schengen qui couvre presque toute l’Europe, le Royaume-Uni et l’Irlande quatorze jours avant leur potentiel arrivée sur le sol américain. Grâce à la modification de la loi, les étrangers qui obtiendraient ce statut spécial “d’intérêt national” pourraient rejoindre les USA.

“Les Américains ont besoin de leurs sports, il est temps de rouvrir l’économie et il est temps pour nos athlètes professionnels de reprendre le travail”, a expliqué le secrétaire à la Sécurité intérieure. "En plus des avantages économiques de premier ordre, les événements professionnels en direct offrent des avantages intangibles à l’intérêt national, y compris la fierté civique et l’unité nationale.”