En finale, la Limbourgeoise de 24 ans, tête de série N.3 du tableau, a mordu la poussière contre Simona Halep (WTA 2), 28 ans, tête de série N.1. Elle s'est inclinée 6-2, 7-5 après 1h33 de jeu. "J'ai fait tout mon possible, mais Simona a été très solide", a-t-elle confié après sa défaite. "Elle lit très bien le jeu et ramène énormément de balles avec une grande qualité, même quand elle doit courir. Il fallait donc bien construire les points et porter l'estocade sur la bonne balle. J'ai essayé d'être agressive, de l'attaquer, mais j'ai sans doute été un peu trop irrégulière (NDLR : 20 coups gagnants pour 32 fautes directes). Faire un peu moins de fautes aurait sûrement pu m'aider, mais j'avais fait le choix de prendre des risques."

Elise Mertens avait pourtant entamé la partie sur les chapeaux de roue, menant rapidement 2-0. Et dans le deuxième set, la N.1 belge réussit également à revenir de 2-4 pour mener 5-4. Mais elle n'a pas pu capitaliser.

"C'est très difficile de trouver des solutions contre elle quand elle commet peu de fautes", a-t-elle poursuivi. "Je trouve que j'ai un peu moins bien servi aussi, avec moins de puissance (NDLR : 47% de points gagnés derrière sa première balle seulement et 6 doubles fautes). Mon taux d'énergie était un peu moindre également. Il n'empêche, en m'accrochant, je suis tout de même parvenue à rendre ce deuxième set très serré. Et je suis très heureuse d'avoir pu disputer cette finale."