Dernière Belge engagée à l’Us Open, Elise Mertens a créé la petite sensation de la nuit dernière à Flushing Meadowss en éliminant de manière très propre et sans aucune discussion en deux petits sets (6-3, 6-3) l’Américaine Sofia Kenin (6-3, 6-3), tête de série numéro 2 et dernière lauréate de l’Australian Open.

Pour rejoindre les quarts de finale, la Limbourgeoise, 18e mondiale a parfaitement maîtrisé son sujet face à la quatrième mondiale en s’appuyant sur un très bon service (7 aces pour 0 double faute, deux balles de break concédées) et une très grande rigueur dans son jeu (7 fautes directes seulement). Face à Sofia Kenin, Elise Mertens a tout simplement dominé les débats tout au long du match. L’Américaine qui était régulièrement dépassée dans l’échange par notre compatriote a souvent forcé son jeu. Ce qui a provoqué de nombreuses fautes directes (26). Elise Mertens décroche sa première victoire sur Kenin après deux défaites en 2019 à Majorque (herbe) et à Wuhan (dur). Déjà quart de finaliste en 2019, Mertens sera opposée à Victoria Azarenka, tombeuse de Karolina Muchova (5-7, 6-1, 6-4), pour décrocher une place en demi-finale.

© D.R.

“J’étais très concentrée sur mon jeu dans cette rencontre et pas trop sur celui de Sofia, expliqua la Limbourgeoise après sa victoire. Je savais qu’elle pouvait frapper de bonnes balles en trouvant des angles très courts. J’étais préparée mentalement pour une bataille. J’ai très bien servi et cela a représenté une bonne arme dans cette partie. Je pouvais souvent commencer les échanges d’une bonne manière. En fait, aujourd’hui, tout a bien fonctionné. Ce qui j’ai apprécié aussi c’est la stabilité dans mon jeu pendant deux sets. Je suis contente de ma performance et j’espère pouvoir poursuivre comme cela. J’ai gagné pas mal de matchs depuis la reprise (NdlR : finale à Prague, demi-finale à Cincinnati) et cela donne de la confiance. Dans mon approche des rencontres j’essaie maintenant de plus me focaliser sur moi et pas sur mes adversaires.”

Elise Mertens s’attend maintenant à une rencontre difficile en quart de finale face à Victoria Azarenka : “Je n’ai pas eu l’occasion de voir ses matchs ici à New York. Elle est aussi sur une belle série. Cela va être très difficile de la battre. Je dois regarder un peu comment elle joue, ce qu’elle fait bien, ce qu’elle ne fait pas bien peut-être. Elle est très expérimentée. Elle cherchera des solutions pour contrer mon jeu, je vais faire la même chose.”

Et le fait d’avoir participé comme d’habitude au double dans ce Grand Chelem n’a pas fatigué notre compatriote : “Je me sens bien en fait. Je dors bien et le sommeil est très important dans la récupération. Et après cette interview, je vais encore me faire masser, j’ai mon kiné avec moi.”