La Belgique s'est qualifiée samedi après-midi pour la phase finale de la nouvelle formule de la Fed Cup de tennis. Elle est assurée de battre le Kazakhstan. Nos représentantes mènent 3 victoires à 1 avant le match de double, désormais sans enjeu, qui conclut ce duel disputé en salle sur surface dure à Courtrai.

Kirsten Flipkens (WTA 81), finalement préférée à Ysaline Bonaventure (WTA 115) par le capitaine Johan Van Herck, a remporté le 4e simple de la rencontre de qualification du groupe mondial. La Campinoise a pris le meilleur sur Zarina Diyas (WTA 63) 6-3 et 6-4 en 1h15 de jeu et offert à la Belgique le troisième point synonyme de qualification. Face à une adversaire qui l'avait battue dans leur seul duel précédent, qui remontait à 2014 (seizièmes de finale à Strasbourg 6-2, 6-7 (3/7), 6-3), Flipkens s'est montrée d'emblée entreprenante, n'hésitant pas à terminer ses points au filet. Elle en fut récompensée en réalisant le break pour mener 4-2 et conclure la manche 6-3 après 29 minutes.

Dans la deuxième manche, chaque joueuse assura son service sans gros problème. Elles ne concédèrent aucune balle de break avant le 10e jeu, moment que choisit Flipkens pour surgir mener 15-40 et conclure sur sa première balle de match 6-4.

La Belgique est donc qualifiée pour la dernière semaine de l'épreuve, qui se déroulera du 14 au 19 avril à Budapest, en Hongrie. "Je joue la Fed Cup depuis 17 ans maintenant, et je n'ai pas souvent assuré le point décisif dans mon propre pays", a commenté Flipkens après le match.

Flipkens, 34 ans, était très émue après son match de Fed Cup, peut-être le dernier en Belgique. "J'y ai pensé au début de cette semaine. Nous ne savons pas quand nous jouerons à nouveau à domicile en Fed Cup. Si c'était mon dernier match de Fed Cup en Belgique, ce serait bien. Mais je n'arrêterai pas la Fed Cup, juste pour être claire", a-t-elle ajouté.

Flipkens a remporté sa première victoire de l'année 2020 samedi à Courtrai. "Cela ne tournait pas dans ma tête que je n'avais pas encore gagné un match. Je savais que mon niveau avait été bon ces dernières semaines. J'ai joué sur mes points forts contre Diyas. J'ai fait beaucoup de beaux points au filet. Le plan tactique a été bien exécuté. La victoire d'Elise Mertens plus tôt dans la journée m'a fait du bien mentalement", a conclu Flipkens.

Vendredi soir après la première journée, la Belgique, 10e nation mondiale, et le Kazakhstan, 17e au classement ITF, étaient à égalité, une victoire partout. Elise Mertens (WTA 19) avait donné le premier point à la Belgique grâce à sa victoire aux dépens de Zarina Diyas 1-6, 6-2 et 6-1. Puis, malgré trois balles de match consécutives au 2e set, Ysaline Bonaventure avait cédé en trois manches 3-6, 7-6 (7/2) et 6-2 devant Yulia Putintseva.

Samedi, Elise Mertens avait replacé la Belgique en tête après son succès 6-1 et 7-6 (7/1) face à Yulia Putintseva (WTA 34) dans le premier match de la journée.

La France, tenante du titre, l'Australie, finaliste de la dernière édition, la Hongrie, pays organisateur, et la République tchèque, invitée, étaient déjà assurées de disputer la phase finale. Les huit autres équipes seront connues à l'issue du tour de qualification joué ce week-end.