Le Suisse Roger Federer s'est hissé lundi au deuxième tour des Internationaux de France de tennis sans trop forcer son talent en battant l'Américain Sam Querrey 6-4, 6-4, 6-3.

Le numéro un mondial n'a certes pas joué son meilleur tennis dans cette partie de 1h35, mais cela a amplement suffit pour disposer du Californien, 40e mondial. "Un premier tour d'un tournoi du grand chelem est toujours délicat. Je suis soulagé et impatient d'aborder le deuxième tour", a expliqué le Suisse. "Querrey n'est certainement pas un joueur qui peut gagner Roland-Garros, mais il joue bien et pouvait être redoutable sur un match sur terre battue", a-t-il ajouté.

Une tête de série a disparu lundi matin: le Chypriote Marcos Baghdatis, numéro 17 et ancien finaliste des Internationaux d'Australie, a subi la loi de l'Italien Simone Bolelli 6-2, 6-4, 6-2. En revanche l'Espagnol Tommy Robredo (n 12) est venu à bout de l'Argentin Guillermo Coria, ancien finaliste à Paris 5-7 6-4 6-1 6-4. Le Tchèque Thomas Berdych, tête de série numéro 11, n'a pour sa part laissé qu'un jeu à l'Australien Robert Smeets.