"C'était un sacré match, avec beaucoup de rebondissements !" Federer, qui joue son premier Grand Chelem depuis seize mois, était heureux d'avoir écarté l'Allemand Dominik Koepfer (59e) 7-6 (7/5), 6-7 (3/7), 7-6 (7/4), 7-5.

Ex-N.1 mondial aujourd'hui 8e, il affrontera l'Italien Matteo Berrettini pour une place en quarts de finale où il pourrait retrouver Djokovic.

Le Suisse aux vingt trophées en Grand Chelem, qui n'avait encore jamais joué de match à huis clos et qui se produisait pour la première fois en session nocturne à Paris depuis leur instauration cette année, se souviendra sûrement de cette double première tant Koepfer lui a donné du fil à retordre.

"Trois heures et demie de jeu, il y aura de quoi analyser", a-t-il ajouté en souriant, soulignant "être heureux d'avoir trouver les solutions".