Tomas Berdych à l’US Open en 2012. Novak Djokovic à Roland Garros en 2013. Jo-Wilfried Tsonga à Wimbledon, également en 2013. Et maintenant Andy Murray à Wimbledon en 2014. Il ne reste plus que Rafael Nadal et le tableau serait complet ! 

David Goffin n’a pas beaucoup de chance au tirage dans les tournois du Grand Chelem alors qu’il peine à s’affirmer depuis sa brillante accession en huitième de finale à Roland Garros en 2012 contre Roger Federer. Bref, il y a de quoi être… vert de rage ! 

Le Liégeois, cela dit, fera contre mauvaise fortune bon cœur alors qu’il reste sur un échec en qualifications au tournoi d’Eastbourne après un premier tour franchi avec succès au Queen’s contre le jeune Autrichien Dominic Thiem. "Je joue au tennis depuis que je suis enfant et c’est pour des moments comme celui-ci que je m’entraîne tous les jours", a confié le no 1 belge vendredi sur sa page Facebook au sujet de ce duel du premier tour de Wimbledon où il n’aura rien à perdre, alors qu’il sortait d’un bon entraînement en compagnie de son coach Thierry Van Cleemput. "Jouer sur le mythique Centre Court de Wimbledon contre Andy Murray, un des meilleurs joueurs sur gazon, c’est un privilège pour moi." 

Qu’il le savoure. Cela ne pourra que l’aider à disputer un bon match…