Sébastien Grosjean a remporté dimanche le premier Masters Series de sa carrière en battant en finale du tournoi de Paris-Bercy le Russe Evgueni Kafelinkov, 7-6 (3), 6-1, 6-7 (5), 6-4, et s'est assuré dans le même temps une participation au Masters. Grosjean, qui ne comptait jusqu'à présent qu'un seul titre à son palmarès (Nottingham), est le premier Français depuis Guy Forget en 1991 à s'imposer sur le Taraflex du palais omnisports de Bercy et à décrocher un billet pour le tournoi des maîtres, qui réunira le gratin du tennis mondial du 12 au 18 novembre à Sydney. Déjà assuré de se rendre en Australie en tant que remplaçant, sa victoire à Bercy lui permet de ravir la 7e place du classement de l'ATP Race à l'Allemand Tommy Haas, et de jouer le Masters quoi qu'il advienne. «C'est la plus belle victoire de ma carrière, a déclaré Sébastien Grosjean. C'est formidable cette victoire, dix ans après Guy Forget. On m'a dit qu'il avait gagné la Coupe Davis dans la foulée. J'espère qu'on fera aussi bien contre l'Australie en finale à Melbourne le mois prochain.» Contre Kafelnikov, le Marseillais a livré un match exceptionnel, réussissant à peu près tout, et a écoeuré son adversaire de ses revers slicés. Le Russe s'est pourtant repris dans la 3e manche après s'être fait étriller dans le 2e set.

L'ancien numéro 1 mondial a plié une première fois au début du tie-break de la première manche, terrassé par un passing en bout de course du Français. Défait par la précision et la régularité de la première balle et des accélérations de revers du Français, imbattable dimanche, le Russe a ensuite laissé filer les points, multipliant les gestes de mauvaise humeur et d'impuissance.

Kafelnikov, qui comptait bien remporter à Paris le premier Masters Series de sa carrière, a une nouvelle fois échoué. En dépit de son palmarès impressionnant (24 victoires en simple dont l'Open d'Australie 99 et Roland Garros 96), le Russe, âgé de 27 ans, est toujours à la poursuite de sa première victoire dans un de ces neuf tournois, les plus prestigieux et les mieux dotés du circuit après ceux du Grand Chelem. (AFP)

© La Libre Belgique 2001