Le Roumain Victor Hanescu a craché vendredi en direction du public après une altercation lors de son match du 3e tour de Wimbledon, qu'il a par la suite abandonné, a-t-on appris auprès des organisateurs, tandis que la police a annoncé quatre arrestations. "A 20h50 environ, la police a été appelée sur le tournoi. Quatre hommes ont été arrêtés pour violation de la loi sur l'ordre public. Ils ont été conduits à un poste de police où l'enquête se poursuit", a indiqué une porte-parole de la police.

Un porte-parole du tournoi de Wimbledon a confirmé les arrestations. Ce dernier a également indiqué, sans relier les deux événements, que Victor Hanescu avait craché en direction du public, à la suite d'une altercation avec des supporters. Le Roumain, tête de série numéro 31, a par la suite déclaré forfait face à l'Allemand Daniel Brands qu'il rencontrait sur le court 18 au 3e tour. Andrew Jarrett, arbitre, a cependant rappelé que Hanescu s'était retiré du match invoquant une "blessure à une jambe". "Le bureau de l'arbitrage examine les informations en provenance de ce match", a-t-il ajouté dans un communiqué, sans plus de précisions.

Un porte-parole de l'All England Club, organisateur du tournoi, a assuré que les arrestations n'étaient pas liées à l'altercation avec le joueur roumain. "Il s'agissait d'une simple coïncidence. Les crachats ont donc visé une ou des personnes différentes, que nous ne connaissons pas", a-t-il précisé. L'arbitre a lancé une procédure pour comportement non sportif, passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 10.000 dollars. "Quelqu'un lui a dit quelque chose lors du cinquième set", a précisé un porte-parole du tournoi. "Il s'est dirigé vers les spectateurs et a craché dans leur direction. Il est ensuite retourné pour servir tout en jurant à l'intention des spectateurs. Il a fait quelques doubles fautes de plus, apparemment de manière délibérée, puis il a déclaré forfait", a-t-il expliqué. Un porte-parole de l'Association du tennis professionnel, organisateur des compétitions masculines, a indiqué qu'une réunion des arbitres se tiendrait samedi, comme tous les jours, afin de discuter des questions disciplinaires.