Henin-Hardenne en reconquête

Tennis

Belga

Publié le

Henin-Hardenne en reconquête
© EPA

L'Espagnol Rafael Nadal s'annonce comme la grande terreur du tournoi de Roland-Garros, où Justine Henin-Hardenne semble en position de reprendre le pouvoir sur le tennis féminin.

Le forfait de Serena Williams a ouvert un peu plus la voie du retour au sommet à Justine Henin-Hardenne.

L'ancienne N.1 mondiale, écartée des courts depuis sept mois par les blessures, a fait un retour fracassant à la compétition en remportant les trois derniers tournois qu'elle a disputés, tous sur terre battue (Charleston, Varsovie, Berlin), avec au passage des victoires sur Lindsay Davenport, Elena Dementieva, Svetlana Kuznetsova et Maria Sharapova.

Les joueuses capables de l'empêcher de gagner son deuxième Roland-Garros, après son succès en 2003, et de mettre fin à un an et demi d'insuccès dans les tournois majeurs ne sont pas légion.

Certaines de ses rivales reviennent de blessures, comme notre autre compatriote Kim Clijsters, de retour en pleine lumière (victoires à Indian Wells et Miami), mais gênée par une douleur à un genou, et d'autres ne sont favorites que sur le papier, telle la N.1 mondiale Lindsay Davenport, qui n'a jamais vraiment fait peur sur terre battue.

La tenante du titre, Anastasia Myskina, a eu du mal à enchaîner après avoir marqué l'histoire en 2004. Sa dernière grande performance remonte à la finale de la Fed Cup, en novembre, où elle avait contribué à la première victoire de la Russie. Depuis, la première Russe à avoir remporté un Grand Chelem n'a jamais dépassé les demi-finales en neuf tournois disputés.

Parmi ses compatriotes, Svetlana Kuznetsova, lauréate de l'US Open, et Maria Sharapova, victorieuse de Wimbledon, n'ont pas encore prouvé leur valeur sur surface lente, mais sont à surveiller de près, comme Elena Dementieva, finaliste l'année dernière.

La principale rivale d'Henin-Hardenne, classée seulement tête de série N.10 à cause de son retour récent sur le circuit, pourrait bien être Amélie Mauresmo qu'elle pourrait retrouver en demi-finales.

La Française, qui a toujours plié sous l'enjeu les années précédentes, s'est préparée à l'écart du public et des médias, en compagnie de Yannick Noah, en banlieue parisienne.

Soulagée d'une partie de la pression par l'ascension de Richard Gasquet, elle vient de se remettre en confiance, après une blessure aux abdominaux, en remportant le tournoi de Rome.

Dans le tableau masculin, Nadal, privé des deux précédentes éditions par des blessures, débarque à Paris avec le meilleur bilan sur terre battue de la saison: 31 victoires pour 2 défaites et cinq titres, dont Monte-Carlo et Rome.

Le Majorquin, qui aura 19 ans le jour des demi-finales, paraît avoir le physique pour tenir la distance sur deux semaines et devenir le deuxième joueur à remporter Roland-Garros à sa première participation, 23 ans après Mats Wilander.

Mais les contradicteurs seront nombreux, à commencer par le N.1 mondial, Roger Federer. Pour soulever enfin le seul trophée du Grand Chelem qui lui manque, le Suisse a changé sa préparation en entamant sa saison sur terre battue dès Monte-Carlo. Freiné ensuite par des douleurs aux pieds, il a repris sur un rythme d'enfer à Hambourg, où il s'est imposé en prenant sa revanche en finale sur le Français Richard Gasquet, le seul avec le Russe Marat Safin à l'avoir battu cette année.

Après s'être fait attendre depuis deux ans, Gasquet confirme tout son talent en ce printemps. Demi-finaliste à Monte-Carlo et finaliste à Hambourg, il est devenu la nouvelle coqueluche du tennis français en mal de champions. Son match contre Nadal au troisième tour s'annonce comme une des affiches de la première semaine.

L'Argentin Guillermo Coria, quatrième grand animateur de la saison de terre battue (finales à Monte Carlo et à Rome), reste sur une expérience traumatisante en finale l'année dernière. Menant 6-0, 6-3, il s'était procuré deux balles de match avant de perdre 8-6 au cinquième set.

Il sera pourtant plus attendu que son vainqueur, l'étonnant Gaston Gaudio, qui semble un peu en-dedans cette année, malgré trois victoires dans des tournois mineurs.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous