PARIS Steven Martens, capitaine de l'équipe belge de Coupe Davis et consultant auprès de la VRT, a beaucoup apprécié l'évolution de Justine Henin ces derniers mois. «Je la trouve beaucoup plus détachée qu'avant. Ce qui l'aide au niveau tennistique. C'est l'une des rares joueuses capable de prendre du recul sur un mach et d'adapter sa tactique à une situation. Elle est capable de penser sur le court, de changer de stratégie en fonction des faiblesses qu'elle perçoit chez son adversaire. Elle utilise son cerveau comme une arme. C'est un atout très important dans le tennis féminin. Kim Clijsters n'a, par exemple, pas cette faculté!» explique-t-il. Le directeur sportif de la VTV se dit, néanmoins, optimiste sur l'avenir de la joueuse limbourgeoise. «Je suis convaincu que les performances de Justine à Roland-Garros vont la motiver encore davantage pour réussir un gros truc à Wimbledon. Elles se sont toujours poussées l'une l'autre...» Steven Martens est très satisfait du comportement des joueurs belges dans le tournoi parisien. «Ils ont connu beaucoup de malchance lors du tirage au sort et ont été éliminés au deuxième tour par des très gros calibres (Nadal pour Malisse, Davydenko pour Rochus, Puerta pour Vliegen, Robredo pour Norman). Mais notre tennis masculin n'a jamais été aussi fort. C'est, bien entendu, bon signe avant le match de Coupe Davis face aux Etats-Unis, en septembre...» On sait qu'il existe quelques tensions entre les joueurs, concernant, notamment, la présence de Malisse pour ce match. «J'ai beaucoup discuté avec les uns et les autres. On va prochainement se réunir pour essayer de trouver une solution. Il y a des ouvertures mais rien n'est décidé. Il faut voir. Il nous reste encore un peu de temps!» conclut le capitaine.

© Les Sports 2005