e me suis forcée à jouer la semaine dernière et à venir à Zurich cette semaine. Peut-être n'était-ce pas la bonne solution mais j'ai essayé" , déclarait, la mort dans l'âme, Amélie Mauresmo, victime d'inflammations à deux endroits de son épaule droite. La Française, première tête de série du tournoi de Zurich et toujours numéro un mondiale, a déclaré forfait la veille de son quart de finale qui devait l'opposer à Daniela Hantuchova.

Cette blessure relance le duel belgo-français pour l'obtention de la première place mondiale. Il est trop tôt pour dégager une favorite mais force est de constater qu'Amélie Mauresmo a perdu de précieux points hier. De plus, la Française de 26 ans a aggravé une blessure à l'épaule droite qui l'avait contrainte au forfait à Stuttgart, il y a deux semaines. Pour son entrée en lice à Zurich, Mauresmo avait battu Samantha Stosur, mais avait déjà ressenti une douleur dans différentes parties de son épaule droite durant la rencontre.

Le scénario catastrophe pour la Française, lauréate de deux levées du Grand Chelem cette saison, semble être enclenché.

La donne est simple. D'ici la fin de l'année, Justine Henin, qui a repris les entraînements, n'a aucun point à défendre. Si elle participe au Masters, elle ne pourrait qu'engranger des points.

De son côté, Amélie Mauresmo doit encore cravacher sur les terrains. Ainsi, alors qu'elle pensait récolter 300 points, soit le bonus d'un succès à Zurich, la Française a jeté l'éponge dès les quarts de finale qui ne lui rapportent que 75 unités. À ceci, il faut rajouter les 180 points qu'elle perdra du fait qu'elle ne disputera pas le tournoi de Philadephie qui a été rayé du calendrier. Si nous rajoutons les 485 unités qu'elle doit défendre lors du Masters, on comprend mieux pourquoi Justine Henin a toutes les chances de terminer la saison au sommet de la hiérarchie mondiale. Elle pourrait même le faire... sans jouer si Mauresmo ne participe pas au Masters.

Actuellement, l'écart qui sépare les deux meilleures joueuses est de 194 points seulement. À l'aube du tournoi suisse, la Française totalisait 3 667 points, tandis que la Famennoise en possédait 3 473. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, la blessure d'Amélie Mauresmo risque de lui être fatale dans la course au sommet...

© La Libre Belgique 2006