NEW YORK La revanche entre Lleyton Hewitt et James Blake fut chaude. Les deux joueurs se sont rendu coup pour coup, samedi, en faisant preuve d'un comportement exemplaire. Voulant éviter le moindre reproche, le numéro un mondial se montra d'une sportivité remarquable, allant même jusqu'à applaudir les points de son adversaire, malgré les insultes proférées par une femme qui le traita de raciste... Et comme l'année dernière, c'est lui qui s'imposa, 6-7 (5/7), 6-3, 6-4, 3-6 et 6-3 après 3h34 de jeu. `Il a sorti un tout gros match, confia-t-il au sujet de son adversaire. Je savais ce qui m'attendait. En un an, son jeu a pris énormément de volume. Il s'est même excusé pour l'attitude du public mais j'avoue que je n'ai rien entendu. Je m'étais mis en tête de faire le vide afin de transposer toute l'énergie positive que j'avais en moi pour me concentrer sur le match, et j'y suis bien parvenu. Il est vrai qu'avec l'Australie, en Coupe Davis, notamment au Brésil et en Espagne, j'en avais déjà vu d'autres...´ Bref, tout est oublié...

© Les Sports 2002