Bien que deuxième mondial, l'Australien retrouvera le tenant du titre Roger Federer dès les demi-finales, les organisateurs de Wimbledon lui ayant préféré l'Américain Andy Roddick comme tête de série N.2. Hewitt, vainqueur à Londres en 2002, a été supérieur au tombeur de Marat Safin dans tous les secteurs-clé du jeu sur gazon, même la mise en jeu, arme majeure du gaucher espagnol. Il a réussi 15 aces contre 6 à son adversaire et 37 services gagnants contre 29. L'Espagnol, unique joueur de son pays qui préfère le gazon à la terre battue, a commis beaucoup plus de fautes (31 contre 12), notamment sur ses revers slicés censés lui ouvrir le chemin du filet. L'Australien a tranquillement remporté la grande majorité de ses mises en jeu -3 occasions de break seulement concédées- et mis la pression sur son adversaire aux moments décisifs grâce à son gros point fort, le retour de service. Lopez a craqué alors qu'il servait le dos au mur à 5-6 dans la première manche puis à 4-5 dans la deuxième, et enfin dans le tie-break, rapidement bouclé par Hewitt. A 24 ans, l'Australien parvient pour la deuxième fois en demi-finale du Grand Chelem sur herbe. Quant à Lopez, premier Espagnol en quart de finale de Wimbledon depuis Manuel Orantes en 1972, il réussit la meilleure performance de sa carrière dans un tournoi majeur.