Une initiative révolutionnaire en faveur d'une Coupe du monde de tennis qui remplacerait la Coupe Davis sera discutée par les joueurs lors de l'Open d'Australie, a déclaré mercredi le Serbe Novak Djokovic, N.3 mondial. Djokovic, membre du Conseil des joueurs de l'ATP, a indiqué que l'idée d'une Coupe du monde regroupant 32 pays tous les deux ans afin de remplacer la Coupe Davis émanait de cet organe. Selon la presse, cette compétition ramassée sur 10 jours consisterait en des matches plus courts que ceux disputés actuellement en Coupe Davis (au meilleur des cinq sets) durant lesquels les joueurs disposeraient d'un temps limité entre les points et effectueraient des remplacements obligatoires.

Ces pourparlers entre joueurs seront "déterminants pour les années à venir" a estimé le Serbe tout en admettant que rien n'était encore arrêté et que plusieurs options étaient sur la table. "C'est tout frais et ce ne sont que des idées, nous avons décidé de ne rien arrêter encore car il faut aussi prendre en compte les autres parties", a déclaré Djokovic aux journalistes. "C'est le vrai problème. Sans les sponsors, il n'y aurait pas de tournois; sans tournois, vous le savez, les joueurs n'existeraient pas", a-t-il expliqué.

"Néanmoins, les joueurs sont ceux qui font le spectacle et leur avis doit être pris en compte", a insisté Djokovic. Ces discussions interviennent alors que certains joueurs sont mécontents du format actuel de la Coupe Davis qui surchargerait le calendrier. Pour preuve, d'aucuns ne participent pas à tous les tours de la compétition.