© AP

Tennis

"J'ai peur de la drogue"

Serge Fayat

Publié le - Mis à jour le

Martina Hingis (WTA 19) a choqué, jeudi, le monde du tennis en annonçant sa retraite à la suite d'un contrôle anti-dopage positif à la cocaïne à Wimbledon ! La Suissesse, 27 ans, a elle-même souhaité révéler l'information lors d'une conférence de presse à Zürich tout en affirmant n'avoir jamais consommé de substance prohibée.

"J'ai été contrôlée positive mais je n'ai jamais pris de drogues et je me sens totalement innocente", a expliqué l'ancienne première joueuse mondiale, qui a lu d'une voix calme mais émue un communiqué préparé à l'aide d'un avocat avant de s'éclipser sans répondre aux questions. "Ce sont des accusations tellement immondes et monstrueuses que j'ai décidé d'en parler. Je le dis parce que je n'ai pas envie de me battre avec les autorités anti-dopage. Je sais que je ne me suis jamais dopée. J'aurais une peur panique de prendre des drogues. J'ai décidé, à cause de ces raisons, de problèmes de santé avec ma hanche et de mon âge, d'arrêter le tennis."

Que Martina Hingis envisageait de se retirer des courts était quasiment devenu un secret de polichinelle depuis la fin de l'été, la Suissesse n'ayant pu cacher son manque de motivation causé notamment par l'apparition de nouveaux problèmes physiques. Elle n'avait, d'ailleurs, plus joué depuis sa défaite au deuxième tour à Pékin contre la Chinoise Shuai Peng, le 19 septembre. Personne, toutefois, ne s'attendait à une telle bombe, même pas la WTA, qui a déclaré ne pas avoir reçu d'informations à ce sujet.

Selon l'entourage de la joueuse, ce contrôle anti-dopage aurait eu lieu le 29 juin, à l'issue de sa défaite au troisième tour à Wimbledon contre l'Américaine Laura Granville. Martina Hingis s'est néanmoins empressée de déclarer s'être soumise "à un test capillaire qui s'est avéré négatif" entre les analyses des échantillons A et B, tout en expliquant que son avocat avait "constaté de nombreuses incohérences concernant le test d'urine pris à Wimbledon. Les autorités devront admettre qu'elles se sont trompées", ajouta-t-elle.

C'est la deuxième fois que Martina Hingis se retire du circuit. Plus jeune numéro un de l'histoire, à 16 ans et 6 mois, et lauréate de cinq levées du Grand Chelem, la Swiss Miss au toucher de balle d'orfèvre mais au caractère de chipie était déjà partie à la retraite fin 2002 à la suite de blessures récurrentes aux chevilles.

Sa deuxième vie sur les courts, début 2006, lui avait permis de policer son image à défaut de retrouver sa gloire d'antan, même si elle réussit un joli retour au sein du Top 10. Cette année, en revanche, n'avait pas été très rose avec de nouveaux ennuis physiques et une rupture sentimentale avec son fiancé Radek Stepanek. Ceci expliquerait-il cela ?

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous