Jelena Jankovic (WTA 3) s'est mise en embuscade pour Wimbledon après avoir remporté, dimanche, son premier titre sur gazon à l'occasion du tournoi de Birmingham. La jeune Serbe à l'agilité de gymnaste a battu, au terme d'une finale épique, Maria Sharapova (WTA 2) 4-6, 6-3 et 7-5 pour poursuivre sa folle ascension vers le faîte de la hiérarchie.

"Je suis si heureuse !" s'exclama-t-elle après avoir reçu son trophée. "Réussir à battre Maria sur cette surface est une grande performance. J'ai été dominée tout le match", ajouta la native de Belgrade, qui fut menée 3-0 dans la dernière manche, "mais je n'ai jamais abdiqué. Je me suis battue sur tous les points pour revenir dans le coup et cela a fini par payer. C'est bon pour le moral..."

C'est fou ce qu'un an peut parfois faire comme différence dans la carrière d'une joueuse. L'année dernière, plus ou moins à pareille époque, Jelena Jankovic avait ainsi failli arrêter le tennis après avoir vécu une série noire de neuf défaites consécutives au premier tour d'un tournoi WTA. Aujourd'hui, elle est avec Justine Henin, la joueuse la plus performante du circuit. Sa victoire à Birmingham représente déjà sa 4e de la saison après ses titres conquis à Auckland, Charleston et Rome. Au total, elle affiche un bilan de 49 victoires pour 11 défaites.

"Je suis une gagnante. Je ne parvenais pas à comprendre ce qui m'arrivait, expliqua-t-elle. J'avais perdu le plaisir de jouer et de me battre. Petit à petit, la confiance est revenue. Il y a des tournants dans la vie d'une joueuse. C'en était un. Aujourd'hui, je me sens, en tout cas, très bien. J'ai battu tout le monde ou presque. Je ne perds que contre Justine", sourit la Serbe, qui s'est déjà inclinée six fois contre la Belge. "Mais je vais tâcher de trouver un moyen. Je sais que je peux y arriver, mais il me faut être concentrée du début à la fin et très solide mentalement. C'est une vraie battante et elle ne donne pas l'impression de ressentir la pression."

Joueuse tout-terrain

Déjà finaliste il y a deux ans à Birmingham, Jelena Jankovic est, en outre, devenue la première joueuse de l'année à remporter un titre sur trois surfaces différentes, après le Rebound Ace à Auckland et la terre battue à Charleston par exemple. Cela témoigne de sa polyvalence et, en même temps, de ses progrès. Bref, les Serena, Maria, Justine et Amélie ont peut-être trouvé une rivale supplémentaire dans la quête du sacre suprême à Wimbledon.

"Cette victoire me donne énormément de confiance. J'en ai, en outre, profité pour prendre ma revanche contre Maria, qui m'avait battue il y a deux ans. Je crois que je suis devenue, moi aussi, forte mentalement. Je pense que je ne pouvais demander plus en guise de préparation pour Londres."