Justine Henin-Hardenne (WTA 1) file tout droit vers sa troisième victoire d'affilée de l'année. Vendredi soir, l'Ardennaise s'est ainsi qualifiée pour la finale du tournoi de Dubaï, la vingt-septième déjà de sa jeune carrière. En demi-finale, la tenante du titre a pris la mesure en de Meghann Shaughnessy (WTA 30), tombeuse d'Anastasia Myskina (WTA 7), qu'elle avait déjà battu au même stade il y a quatre ans à Gold Coast lors de leur unique confrontation précédente. Elle s'est imposée 6-4, 6-2 non sans avoir eu besoin de cinq balles de set pour s'adjuger la première manche.

«Je suis vraiment très contente, confia-t-elle. Ce fut une belle bagarre, car elle a très bien servi. J'ai eu beaucoup d'opportunités dans le premier set et à l'arrivée j'ai pu me montrer très contente de l'avoir gagné avec un seul break. Je me suis montrée plus régulière sur la fin, venant plus souvent au filet pour conclure les points.»

Lauréate à Sydney et à l'Australian Open, Justine Henin n'a pas encore perdu le moindre match depuis le début de la saison 2004. Sa victoire, vendredi soir à Dubaï, contre Meghann Shaughnessy constituait ainsi sa quatorzième d'affilée. En trois tournois, la Wépionnaise n'a d'ailleurs concédé que deux petits sets, en quarts de finale à Sydney contre Chanda Rubin, et en finale à Melbourne contre Kim Clijsters. Ce samedi, c'est un dix-septième titre sur le circuit qu'elle briguera...

«Je devrai être sur mes gardes»

«J'ai énormément mis l'accent sur le physique durant l'hiver en compagnie de Carlos (NdlR: Rodriguez, son coach) et de Pat (NdlR: Etcheberry, son préparateur physique). C'est notamment ce qui explique mes progrès effectués sur surface dure, poursuivit-elle. Je n'ai plus peur de me mesurer à des joueuses à la base plus puissante, car je le suis moi-même également devenu. Je sais également que je dois venir le plus souvent possible au filet. Il n'y a que comme cela que je me donnerai une chance de remporter Wimbledon.»

En finale, la première joueuse mondiale sera opposée à Svetlana Kuznetsova (WTA 29). Après avoir éliminé Venus Williams (WTA 2), jeudi, en quarts de finale, la jeune Russe, 18 ans et demi, a cette fois surpris Ai Sugiyama (WTA 8), 6-0, 7-5, pour atteindre sa toute première finale d'une épreuve de catégorie Tier II. Victorieuse de deux tournois jusqu'à présent dans sa carrière, à Bali en 2001, et à Helsinki en 2002, Svetlana Kuznetsova n'a encore jamais perdu une finale, mais elle n'a, non plus, encore jamais battu Justine Henin en trois confrontations. Le dernier match remonte d'ailleurs à l'Australian Open, où l'Ardennaise s'était imposée 6-2, 7-5 au troisième tour, après avoir remonté un déficit de 5-3 dans la deuxième manche.

«Elle est jeune et progresse à grands pas. Elle joue très bien à l'heure actuelle et semble très calme. Il faudra certainement que je sois sur mes gardes, car on n'arrive pas en finale d'un tournoi par hasard...»

© Les Sports 2004