Justine Henin en demi-finale
© EPA

Tennis

Justine Henin en demi-finale

R.H.

Publié le - Mis à jour le

Justine Henin-Hardenne s’est qualifiée pour les demi-finales de l’Australian Open en battant Lindsay Davenport, numéro 1 mondiale, 2-6 6-2 6-3 au terme d’un petit match. Rarement entre deux joueuses du top 10, on avait assisté à autant de fautes directes et par conséquent d’aussi peu de points gagnants. Mais Justine Henin n’en a cure : elle se qualifie pour le dernier carré. Mission réussie.

Pourtant, le premier set était la démonstration de ce qu’il ne fallait pas faire. Avec un pourcentage de premières balles horrible, Justine Henin partait perdante dès le premier coup de l’échange. Les stats le prouvaient : la Belge ne gagnait que 2 points sur 18 sur son second service. Autant dire que le match était en sens unique et que la numéro 1 mondiale ne devait pas plus s’employer pour contrer une joueuse qui se mettait toute seule en difficulté. Justine commettait sa double faute par jeu… Dans ces conditions, Lindsay Davenport n’éprouvait aucune difficulté à boucler le premier set en 36 minutes sur un 6-2 qui ne nécessite pas d’autre commentaire. Justine Henin n’avait tout simplement pas joué !

La Namuroise devait se ressaisir sous peine de voir filer le match en moins d’une heure. Elle reprenait ses esprits dès l’entame du second set en gagnant enfin son service tout en prenant celui de l’Américaine qui se mettait elle aussi à commettre des fautes et… des doubles fautes.

En quelques minutes, Justine Henin menait 3-0. Puis 4-1 au terme d’un jeu de service quasi parfait : ace et revers long de ligne laissant l’Américaine sur place. La confiance avait semble-t-il de changer de camp. La Belge s’envolait à 5-1. Au moment de servir pour le gain du deuxième set, Davenport retrouvait un semblant de jeu et revenait à 5-2 service à suivre.

Mais dans ce match d’un très petit niveau, il était plus facile de gagner la mise en jeu de son adversaire : sur une nouvelle double faute, Davenport ouvrait la porte à un troisième set forcément décisif. Au nombre d’erreurs grossières, les deux joueuses étaient à égalité… Justine Henin continuait sur sa lancée en réussissant le break d’entrée. Mais la Belge cafouillait à nouveau ses premières balles. Le résultat ne se faisait pas attendre : Davenport agressait le deuxième service et revenait à 2-1. Puis à 2-2. On avait la furieuse impression que Justine Henin avait relancé malgré elle Davenport et, plus grave, sérieusement hypothéqué ses chances de victoire.

Le cinquième jeu pouvait marquer un tournant psychologique décisif. Davenport craquait à son tour mais Justine ne profitait pas des erreurs offertes. Les fautes directes pleuvaient, le jeu s’éternisait. Finalement "Juju" prenait l’avantage et allait s’asseoir avec un petit bonus. La Belge voulait, semblait, emballer la rencontre mais elle replongeait tout de suite dans ses travers en galvaudant deux, trois balles de 4-2. La quatrième était la bonne … sur une faute directe américaine évidemment. Sur deux aces, Justine Henin faisait 5-2. Le plus difficile avait-il été réalisé ? On pouvait le supposer.

La Californienne ne baissait pas pavillon et claquait son premier ace pour faire 5-3. Justine Henin allait devoir faire le métier pour s’imposer. L’ancienne numéro 1 ne tremblait pas et sur une faute directe, on ne les compte plus, elle remportait son quart. Rendez-vous pris pour une demi-finale que l’on espère explosive face à Sharapova.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous