Justine Henin reprend du service

Tennis

Philippe Lacourt

Publié le

Justine Henin reprend du service
© EPA

Instinctivement, elle a posé son regard sur le dernier classement en date de la WTA. Non pas qu'elle en fasse une fixation, mais parce qu'il n'est pas forcément inutile de mesurer l'écart, en chiffres, qui la sépare des trois dernières joueuses à la précéder dans la hiérarchie mondiale. Et, comme par hasard, son doigt s'est arrêté sur un nom: Williams!

Evacuer la pression

A ce jour, effectivement, seules

Serena et Venus semblent, pour elles et pour tant d'autres, voyager sur une autre planète. Mais l'écart, a priori assez grand qui pouvait exister jusqu'ici, ne va-t-il pas s'amenuiser? Carlos Rodriguez, le coach de Justine Henin n'est pas loin de l'imaginer, du moins si sa protégée, comme ce fut le cas toute la semaine au tournoi de Linz, parvient à évacuer cette pression inutile qu'elle a parfois le tort de s'imposer. `Il faut qu'elle monte sur le terrain en ne pensant qu'au tennis, en cherchant simplement à imposer son jeu. C'est alors qu'elle est redoutable, car elle joue relâchée et gomme en grosse partie ces fautes directes accumulées lorsqu'elle évolue avec trop de stress. A Linz, par exemple, elle n'a comptabilisé qu'un strict minimum de double-fautes, ce qui était devenu, sans raison et contre son gré, sa spécialité.´

Le service, on le sait, est devenu prépondérant dans le tennis moderne, même au niveau des joueuses. Justine Henin n'a pas cessé, depuis tant de mois, de travailler la qualité de sa première balle, seule solution pour ne pas se faire décrocher physiquement par ces machines à frapper que sont les Williams, Davenport et autre Capriati. `Aujourd'hui, je sers aussi bien que beaucoup de joueuses du top malgré ma petite taille (1,67 m). Sachant qu'à cause d'elle je ne servirai jamais comme les Williams, le chemin parcouru depuis mes débuts professionnels est conséquent.´

Prête pour les Masters

Elle a raison. Et compte encore le prouver à travers le Masters, une épreuve où tout peut arriver, car nombre de joueuses sont fatiguées - on pense à Capriati, Dokic et à Hantuchova - ou alors très discrètes - on pense aux soeurs Williams - et certaines, enfin, comme... Clijsters et Henin dans une forme optimale.

`Je partirai confiante aux Etats-Unis, a avoué Clijsters. Je joue très bien ces dernières semaines. J'ai atteint la finale à Tokyo, les demi-finales à Leipzig puis je me suis imposée à Filderstadt et Luxembourg.´

Dégoulinante de confiance, la Limbourgeoise irait donc jusqu'à affirmer que sa plus grande rivale, à Los Angeles, la semaine du 6 au 11 novembre, pourrait être une certaine... Justine Henin! `Je suis impatiente d'être aux Masters. Et j'ai en tête un beau projet, a prévenu la Rochefortoise.´ Il serait étonnant qu'elle ne fasse, en la circonstance, qu'allusion à son mariage!

© Les Sports 2002

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous