Minée par des blessures à répétition et dictée par le souhait de devenir maman, la Limbourgeoise, 26 ans, avait mis un terme à sa carrière le 6 mai 2007. Elle s'est ensuite mariée avec le basketteur Brian Lynch et est devenue la maman d'une petite Jada.

En mars dernier, l'ancienne numéro un mondiale, qui avait perdu son père -l'ancien Diable Rouge Lei Clijsters- décédé d'un cancer au début de l'année, annonçait son retour à la compétition. Elle a entamé sa seconde carrière par deux matches exhibition organisés en mai à l'occasion de l'inauguration du toit rétractable de Wimbledon. Elle a ensuite battu la Néerlandaise Michaella Krajicek en exhibition au tournoi de Rosmalen et a disputé avec les Saint-Louis Aces la World Team Tennis Pro League le mois dernier aux Etats-Unis.

Kim Clijsters effectuera son véritable retour à la compétition dès lundi à Cincinnati, où elle disputera aussi le double aux côtés de Yanina Wickmayer. La semaine suivante, la Limbourgeoise prendra part au tournoi de Toronto et disputera ensuite l'US Open, le 3e tounroi du Grand Chelem, qu'elle avait remporté en 2005.

Kim Clijsters n'est pas la première joueuse à reprendre la compétition après être devenue maman. L'exemple le plus récent nous a été donné par Lindsay Davenport. L'Américaine, maman, a encore ajouté trois petits tournois à son palmarès. Evonne Goolagong a fait encore mieux puiqu'en 1980, trois ans après être devenue maman, elle a été sacrée à Wimbledon.