Elle s'en est elle-même saisie. Kim Clijsters (WTA 2) a remporté, mercredi, le match le plus rapide de sa carrière pour se qualifier en quarts de finale du tournoi sur gazon d'Eastbourne, qu'elle dispute en guise de préparation à Wimbledon.

La tenante du titre, ne sera ainsi restée que l'espace de quatorze minutes pour écarter Vera Zvonareva (WTA 47). La Russe, lauréate dimanche à Birmingham, a jeté l'éponge alors qu'elle était menée 3-0 dans le premier set en raison d'une blessure à la cheville droite contractée à la suite d'une glissade à la fin du deuxième jeu.

«Je me sentais bien sur le court», confia la joueuse de Bree, «Je touchais bien la balle et je m'amusais beaucoup. Elle m'a expliqué qu'elle s'était déjà fait mal au pied la semaine dernière à Birmingham. Pour ma part, je me suis bien adaptée au changement de surface. C'est encourageant pour la suite.»

Justine Henin (WTA 3), s'est également qualifiée sans problème pour les quarts de finale. La lauréate de Roland Garros n'a fait qu'une bouchée de la jeune Tchèque Kveta Peschke (WTA 44), qui disputait encore, le week-end dernier, les... interclubs aux Pays-Bas sur terre battue. Elle s'est imposée 6-2, 6-1 en à peine une heure de jeu.

Dechy sort Mauresmo

«Pour un premier match, je ne peux pas me plaindre», expliqua-t-elle. «Il y avait beaucoup de vent et il fallait rester calme et maîtriser ses frustrations. J'ai montré de belles choses, mais je sens que j'ai encore besoin de rythme. L'essentiel, cela dit, est que je sois en bonne santé. Je peux me concentrer sur ma carrière. C'est un luxe...»

Versées dans la même moitié de tableau, Kim Clijsters et Justine Henin devraient en toute logique se retrouver, vendredi, pour se disputer la place en finale du tournoi. Ce jeudi, la Limbourgeoise affrontera ainsi déjà pour la onzième fois Francesca Schiavone (WTA 14) contre qui elle n'a encore jamais... perdu un set. La Famennoise, elle, rencontrera Elena Likhovtseva (WTA 28).

Alors que les organisateurs se félicitaient d'avoir à l'affiche les trois meilleures joueuses mondiales, ils ont dû acter la défaite de la numéro un mondiale. Amélie Mauresmo (WTA 1) a dérapé sur le gazon, battue 3-6, 6-2 et 6-3 par sa compatriote Nathalie Dechy (WTA 25). Il s'agit d'un nouveau camouflet pour la Française, qui tentait de se relancer après l'énorme déception vécue à Roland Garros.

Il ne reste en somme plus que la finaliste de Roland Garros, Svetlana Kuznetsova (WTA 7) pour mettre des bâtons dans les roues...

© Les Sports 2006