Tennis Après des obligations médiatiques, la Limbourgeoise avait encore le temps et le sourire pour une interview.

Présente à Wimbledon, Kim Clijsters ne chôme pas entre ses diverses activités médiatiques et sa participation au tournoi des Légendes. Venue à Londres pour aider Yanina Wickmayer, l’ancienne numéro 1 au classement WTA a évoqué plusieurs sujets, notamment son travail avec l’Anversoise.

"On bosse pour lui redonner de la motivation et la passion pour le tennis. Elle a toujours travaillé très dur mais l’année écoulée ne lui a pas donné beaucoup d’occasions de se sentir confiante sur le court. Il faut ramener ça dans sa vie. Je pense qu’on a fait du bon boulot ici : elle est motivée, travaille dur, va se marier samedi, donc ça lui donne aussi des choses agréables en vue. Parce que c’est dur vous savez de traverser une saison pareille, de perdre des rencontres malgré des balles de match car ensuite ça vous reste dans la tête. C’est difficile. Elle m’a juste demandé de venir deux jours plus tôt pour qu’on tape un peu la balle et qu’elle se détende en allant faire des choses plus fun hors des courts. C’est bien d’aider, de juste être là pour quelqu’un, d’aider à enlever un peu de pression. J’adore l’aider mais je ne peux pas voyager vingt ou vingt-cinq semaines par an."

(...)