"Kim gagnera un grand chelem"
© EPA

Tennis

"Kim gagnera un grand chelem"

S. F.

Publié le - Mis à jour le

ENVOYÉ SPÉCIAL EN AUSTRALIE SERGE FAYAT

MELBOURNE L'été s'est installé à Melbourne. Ce week-end, le thermomètre a flirté avec la barre des 30° et pas un nuage n'a pointé à l'horizon. Dans les jardins de Melbourne Park, les ouvriers, le torse nu, ont mis la dernière main aux préparatifs. Et à Federation Square, le nouveau centre culturel de la ville, situé en face de la gare, l'écran géant est également installé. L'Australian Open peut commencer... Kim Clijsters (WTA 4), elle, est en tout cas prête. Samedi après-midi, la Limbourgeoise a conclu de la meilleure manière possible sa préparation pour la première levée du Grand Chelem du calendrier. A Sydney, dans le New South Wales, la fiancée de Lleyton Hewitt a remporté son premier tournoi de l'année et le onzième déjà de sa jeune carrière en battant Lindsay Davenport (WTA 12) en finale 6-4 et 6-3. `Je suis très contente. Je ne pouvais pas réussir mieux! confia-t-elle à l'issue de sa victoire. Je n'ai peut-être pas livré mon meilleur match, mais elle non plus, car avec le vent, les conditions de jeu étaient très difficiles. Mais bon, je crois que je suis devenue aujourd'hui beaucoup plus régulière. Je ne sais pas si je frappe la balle plus fort, mais j'ai certainement appris à mieux lire le jeu et à mieux négocier les points importants.´

Demi-finaliste l'an dernier, éliminée par Martina Hingis, Kim Clijsters n'aura cette fois laissé que les miettes à ses adversaires. En quatre matches, la lauréate du Masters n'aura pas concédé le moindre set et perdu seulement un total de 19 jeux, battant au passage Justine Henin pour la quatrième fois en cinq matches et Lindsay Davenport pour la deuxième fois d'affilée dans une finale. `Kim est pour moi la joueuse à battre en ce moment! déclara l'Américaine, vaincue pour la sixième fois de sa carrière en finale du tournoi australien. Elle a effectué de terribles progrès. Elle est devenue plus régulière et elle est surtout habitée par une confiance en elle inébranlable. Même si je n'ai pas très bien joué, elle ne m'a laissé aucune chance. Je suis convaincue qu'elle gagnera une levée du Grand Chelem un jour ou l'autre. Je ne sais pas si ce sera en Australie, mais il est clair que le fait d'avoir pu s'acclimater plus longtemps que les autres au Rebound Ace lui procurera un avantage notable. Je la placerais favorite avec Serena Williams.´

Une cote de 6 contre 1

Kim Clijsters est effectivement occupée à livrer une série de victoires plutôt impressionnante sur le circuit féminin. Lauréate à Filderstadt, à Luxembourg et au Masters de Los Angeles en fin d'année dernière, la quatrième joueuse mondiale, qui pourrait tout prochainement devenir la troisième, reste ainsi sur dix-neuf victoires lors de ses vingt derniers matches. La seule qui était parvenue à couper son élan se nommait justement Lindsay Davenport, en quart de finale à Zurich. `Même si j'étais sur les rotules à l'issue des 25 tournois que j'ai disputés la saison dernière, je me réjouissais vraiment à l'idée de reprendre ma raquette afin de devenir encore plus forte. Je ne sais pas si c'est pour autant que je gagnerai prochainement une levée du Grand Chelem. La différence avec ce genre de tournoi, c'est qu'il faut répondre présent pendant deux semaines. L'expérience joue un rôle. Puis, je suis persuadée que les soeurs Williams seront affûtées.´

Aidée par un tirage au sort particulièrement favorable et assurée, en raison de ses liens affectifs avec Lleyton Hewitt, de bénéficier du soutien inconditionnel du public australien, Kim Clijsters aura, en tout cas, un très bon coup à jouer au moment de fouler mardi les courts de Melbourne Park pour son premier tour contre l'Américaine Samantha Reeves (WTA 110). L'agence de paris officielle de l'Australian Open, TAB Sportsbet, ne s'y est d'ailleurs pas trompée en faisant d'elle la troisième favorite du tournoi, à 6 contre 1, derrière Serena et Venus Williams. Si elle garde cette forme-là, c'est certain, les deux soeurs et les autres n'auront qu'à bien se tenir...

© La Libre Belgique 2003

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous