Le Brésilien Gustavo Kuerten (N.1), tenant du titre, et l’Espagnol Juan Carlos Ferrero (N.4), demi-finaliste l’an dernier, ont impressionné le public parisien mercredi lors de leurs qualifications pour le troisième tour du simple messieurs des Internationaux de France.

Déjà victorieux en 1997, «Guga», 24 ans, bruyamment soutenu par le jeune public pour son deuxième match sur le court central de Roland-Garros, a défait l’Argentin Agustin Calleri, un bon spécialiste de terre battue issu des qualifications, 6-4, 6-4, 6-4.

Il rencontrera au tour suivant le Marocain Karim Alami, qui a profité de l’abandon de l’Israélien Harel Lévy, souffrant de l’épaule droite.

Ferrero, 20 ans, qui pourrait retrouver Kuerten, son tombeur de l’an dernier, en demi-finale, a été encore plus expéditif en disposant du Sud-Africain Marcos Ondruska, un qualifié, 6-2, 6-2, 6-0.

Double vainqueur de Roland-Garros en 1993 et 1994, l’Espagnol Sergi Bruguera, 30 ans, a été contraint à l’abandon, victime d’une forte sinusite après avoir invoqué une insolation, alors qu’il menait 2 sets à 1 contre le qualifié américain Michael Russell.

«J’ai été quatre jours au lit à Hambourg», a-t-il déclaré. «J’ai commencé à aller mieux en prenant des médicaments. Mais en arrivant ici je me suis enrhumé très fort. J’avais le nez, qui coulait très jaune avec du sang, complètement bouché. Le médecin me donne des antibiotiques depuis cinq jours mais cela n’a rien fait du tout», a ajouté celui qui n’a plus remporté un tournoi ATP depuis celui de Bratislava en 1994.

Russel affrontera au troisième tour le jeune Belge Xavier Malisse (20 ans) qui a lui a aussi bénéficié d’un abandon, celui du qualifié Danois Kristian Pless, tombeur surprise de l’Américain Jan-Michael Gambill (N.15) au tour précédent.

Le soleil qui tape fort sur la capitale française est cruel pour les trentenaires. Ainsi l’ancien N.1 Français, Cédric Pioline, 32 ans le 15 juin, s’est fait sortir par le Tchèque Jiri Novak, 2-6, 6-4, 6-2, 7-5.

Les Belges à l’honneur
La jeune classe belge est à l’honneur à Roland-Garros. Outre Malisse, Olivier Rochus (19 ans), en battant le Slovaque Dominik Hrbaty, 2-6, 6-4, 6-4, 6-4, s’est en effet offert un 16e de finale contre le Russe Evgueni Kafelnikov (N.7).

Même réussite dans le tableau féminin avec la présence au troisième tour de Justine Henin (N.14), 19 ans vendredi, et Kim Clijsters (N.12), 18 ans la semaine prochaine, qui se sont débarrassées des Argentines Paola Suarez et Mariana Diaz-Oliva.

Henin a la route apparemment dégagée dans un bas de tableau décimé par les disparitions de Venus Williams (N.2), Magdalena Maleeva (N.13) et Nathalie Tauziat (N.11). Mais elle voit se dresser au tour suivant la Française Virginie Razzano, 18 ans et vainqueur du tournoi juniors l’an dernier. Razzano, seulement 113e mondiale, a réussi une grande performance en battant l’Allemande Anke Huber, 17e mondiale, sur le déclin depuis sa quatrième place mondiale à la fin de l’année 1996.

Une autre jeune espoir européenne, la Yougoslave et ex-Australienne, Jelena Dokic (N.15), 18 ans, s’est également qualifiée en battant l’Américaine Marissa Irvin. (AFP)/