L'équipe de Fed Cup sans Yanina Wickmayer et Tamaryn Hendler s'est retrouvée hier à Wommelgem à trois jours du départ qui les mènera en Floride. Sous la direction de Sabine Appelmans qui fêtera son premier périple comme capitaine de l'équipe belge, Kirsten Flipkens, Caroline Maes et Yanina Wickmayer s'envoleront lundi pour Delray Beach (Tamaryn Hendler est déjà sur place). L'espoir de voir les Belges atteindre les demi-finales est... inexistant, mais l'intérêt se trouve ailleurs.

"Pour toutes les joueuses, ce défi est une expérience fantastique, souligne d'emblée Sabine Appelmans. Nous tenterons de mener une bonne semaine d'entraînement. Nous n'avons aucune pression sur le plan sportif. En face de nous, se dresse une équipe incroyable emmenée par les soeurs Williams. Chaque jeu que nous gagnerons sera bon à prendre. Les Etats-Unis ont la meilleure joueuse de double avec Lisa Raymond et les soeurs Williams sont de retour au sommet, même si Serena est incertaine. Dans ce contexte, le résultat ne m'importera pas. J'attends des filles qu'elles soient motivées et qu'elles se battent avec leurs armes sur le terrain. Je veux que chacune en retire une expérience qui la pousse à aller de l'avant dans leur carrière."

Pour l'heure, Sabine Appelmans n'a pas encore décidé les deux joueuses qui disputeront les simples. "Elles partent toutes à égalité. Tout reste ouvert. Cette formule est plus motivante pour les joueuses. Je pense que Tamaryn Hendler, 14 ans, sera un peu courte pour ce genre de match, même si sa puissance m'a impressionnée. Le match arrive un peu tôt pour elle. Mais, on ne sait jamais."

Fer de lance - par défaut - de l'équipe, Kirsten Flipkens aura une lourde responsabilité en Floride. Une tâche d'autant plus délicate que sa saison ressemble à une longue traversée du désert. Cerise sur le gâteau, la relation avec son coach Marc Dehous n'est plus au beau fixe. Sportivement, sur les sept matches qu'elle a disputés en 2007, elle n'en a remporté qu'un... au premier tour qualificatif à Paris face à la 148e joueuse mondiale ! Difficile de trouver un point de comparaison avec Serena Williams qui a remporté cette saison l'Australian Open en humiliant en finale Sharapova et le tournoi de Miami en venant à bout de... Henin.

"Je ne traverse pas une crise, précise Kirsten Flipkens. Toutes les joueuses ont des hauts et des bas dans une carrière. Et avec mon coach, je n'ai aucun problème. Nous formons une belle équipe qui se renforce de jour en jour. Il faut rester réaliste, nous avons très peu de chance. Nous essayerons de gagner des jeux. Peu de joueuses ont l'occasion de défier en trois jours les deux soeurs Williams. Je suis très fière de représenter mon pays et d'être numéro un, mais j'aurais préféré que Justine et Kim soient là."

La présence des deux meilleures joueuses belges aurait en tout cas pu constituer un beau cadeau d'anniversaire pour la capitaine qui fêtera ses 35 ans le 22 avril. "Mon plus beau cadeau serait de revenir avec le sentiment que la semaine aux USA a apporté une précieuse expérience aux joueuses."

Surfez sur Amortie et Lob, le blog tennis de Patrick Haumont

http://amortieetlob.blogs.lalibre.be/