De Paris à Anvers en passant par Liège; des garçons aux filles; de la joie à la déception, la semaine du tennis belge est passée par tous les états cette semaine. Le tout sur un rythme effréné.

Le plus grand exploit s'est dessiné au Country Hall à Liège où Kristof Vliegen et Olivier Rochus ont rapporté trois points à la Belgique, assurant leur qualification pour les quarts de finale du groupe mondial où ils seront opposés à l'Allemagne de Tommy Haas et du jeune Benjamin Becker. Les ouailles de Julien Hoferlin ont donc écrit un nouveau chapitre, loin d'être clos, en Coupe Davis. Un chapitre empreint d'émotion dont le premier acte australien s'est bien terminé. Outre, la joie de la victoire, le groupe avait des raisons de sabrer le champagne. Boudés par le public, les joueurs ont longtemps regretté les nombreuses places vides dans les tribunes ces dernières années, jalousant l'attention rivée sur les prouesses de Kim et de Justine. Hier, la salle était comble et le public bien en voix pour porter ses héros. De fierté, il en était aussi question en voyant ces joueurs capables de se transcender au nom de leur pays. Que ce soit Olivier ou Kristof, chacun avec ses armes a joué avec son coeur, "à la Belge". Prêt à tomber sur le court pour la Belgique.

La semaine passée a été marquée aussi par le retour sur le circuit de Justine Henin après trois mois d'inactivité. Réussi ou raté, difficile de trancher. Sans chercher un compromis à la Belge, Justine Henin a démontré que si elle était très troublée par son divorce, la joueuse professionnelle était néanmoins capable de prendre le dessus. Mais, il ne sert à rien de brûler les étapes.

La Rochefortoise a présenté un nouveau visage et une autre vision du jeu. Un jeu plus agressif et porté vers l'avant encore en plein rodage. "Juju" poursuit son entraînement à Monaco avant de s'envoler pour Dubaï.

Ce lundi ouvre une nouvelle semaine qui mettra à l'honneur la petite balle jaune à Anvers pour la sixième édition des Proximus Diamond Games. L'ambiance et le spectacle sont d'ores et déjà garantis tout comme l'émotion. Au niveau humain, le tournoi de Bob Verbeeck sera le dernier de Kim Clijsters sur le sol belge. Déjà 13000 places sont parties pour le premier tour de la Limbourgeoise. Sur le plan sportif, les meilleures seront présentes tout en rêvant des 274 carats de diamants. Au forfait confirmé de Venus Williams, insuffisamment rétablie d'une blessure au poignet, a failli s'ajouter celui d'un autre fleuron du tennis mondial, Amélie Mauresmo. La Française et l'Américaine ont remporté quatre des cinq éditions des Proximus Diamond Games. Des deux, seules la Française conserve ses victoires pour se parer de la raquette d'une valeur estimée à un million d'euros. Les deux lauréates des tournois de la semaine passée, Sybille Bammer à Pattaya et Nadia Petrova à Paris tenteront le doublé avec Anvers tandis que d'autres outsiders de choix, Lucie Safarova, la tombeuse de Justine Henin à Paris, Ana Ivanovic, Elena Dementieva, Patty Schnyder, Dinara Safina ou encore Anna Chakvetadze chercheront un premier sacre à Anvers...