Tennis

En finale du tournoi ITF de Clearwater, en Floride, Yanina Wickmayer (WTA 72) a ainsi été disqualifiée alors qu’elle menait 6-3, 1-1 contre la Française Julie Coin (WTA 68) pour avoir apparemment envoyé, de rage, une balle en plein sur une juge de ligne.

"Je me dois de donner un petit mot d’explication car j’imagine que certaines personnes risquent d’être choquées par la nouvelle", confia-t-elle. "Sur un service manqué de Julie, j’ai envoyé la balle en arrière et elle a, par malchance, touché un juge de ligne à l’épaule. Je n’ai plus pu continuer à jouer."

Jeune fille sensible au parcours particulier, la longiligne Anversoise est capable de réactions impulsives, comme ce fut encore le cas lors du dernier Australian Open. Il n’empêche, se voir infliger une disqualification, sanction la plus sévère en tennis, pour un fait qui paraît si malencontreux, semble étrange.

"J’ai peut-être frappé la balle un rien plus fort que d’habitude, mais il n’y avait pas eu le moindre juge de ligne de toute la semaine et là il y en avait juste un", ajouta-t-elle pour sa défense. "J’avais encore le visage tourné vers le filet lorsque j’ai tapé cette balle vers l’arrière et elle a même encore rebondi avant de toucher le juge de ligne. C’est une triste fin car cela a été une bonne semaine."

Yanina Wickmayer n’est pas la première à se voir infliger pareille sanction. Xavier Malisse (ATP 163) fut, lui aussi, disqualifié, en 2005 au tournoi de Miami, pour s’en être pris de manière un peu trop véhémente à une juge de ligne. Le Courtraisien avait reçu quatre semaines de suspension et une amende de 6000 dollars.

Il appartiendra à l’ITF de déterminer la sanction. Yanina Wickmayer, en tout cas, a déjà reçu une amende de 250 dollars et perdra les primes et les points WTA récoltés pour sa peine. "Je vais maintenant prendre une semaine de repos", ajouta-t-elle; semaine qu’elle mettra à profit pour s’entraîner avec Carlos Rodriguez dans l’académie 6e sens de Justine Henin à Orlando.