Kim Clijsters (N.4) et Justine Henin (N.5) pourraient ouvrir une nouvelle page historique pour le tennis belge en se rencontrant en finale des Internationaux de France à Roland Garros qui débutent lundi. Le tirage au sort effectué vendredi midi à Paris a, en effet, placé les deux prodiges belges dans les moitiés de tableau différentes offrant à la Belgique une perspective unique d'une finale 100 pc belge.

Le parcours des deux joueuses du Top 5 sera certes ardu mais avec la forme détenue actuellement par Kim Clijsters et Justine Henin, c'est la Belgique entière qui se met à rêver d'une revanche de la demi-finale de l'an dernier... à un stade supérieur cette fois, pour une première victoire belge dans un tournoi du Grand Chelem.

Les chocs dans les derniers stades de l'épreuve seraient explosifs et chargés de revanche. Justine Henin devrait -théoriquement- retrouver l'Américaine Serena Williams (N.3) en quarts de finale et sa compatriote Jennifer Capriati (N.1) en demi. Deux joueuses que la Rochefortoise avait écarté de sa route victorieuse au tournoi de Berlin il y a quinze jours.

Kim Clijsters devra probablement passer sur le corps de la Française Sandrine Testud (N.8) en quarts de finale et sur celui de l'Américaine Venus Williams (N.2) en demi-finale pour se frayer un chemin vers la finale. L'aînée des Willimas, celle-là même que notre compatriote avait battu en finale à Hambourg pour remporter son premier tournoi WTA cette saison.

Auparavant la Limbourgeoise et la Rochefortoise devront éviter les pièges des premiers tours. A commencer par l'entrée en lice. Une joueuse qualifiée pour Henin, 5e mondiale, et la Bélarusse Tatiana Poutchek pour Kim Clijsters, qu'elle n'a jamais rencontré.

Le deuxième tour offrirait à Kim Clijsters un adversaire inédit aussi pour la 4e mondiale, que ce soit la Grecque Eleni Daniilidou (WTA 64) ou la Française Céline Beigbeder (WTA 86).

Une joueuse issue des qualifications sera au programme de Henin d'entrée de tableau. Passé ce cap, Justine Henin pourra soit prendre sa revanche sur la Slovaque Henrieta Nagyova (WTA 37) qui avait battu notre compatriote dans leur seule confrontation à Palerme en 2000 sur terre battue aussi. Soit prendre une troisième fois sur le circuit la mesure de la Française Virginie Razzano (WTA-79).

Les choses vraiment commenceront ensuite pour les deux Belges, demi-finalistes l'une contre l'autre l'année dernière à Roland Garros.