Un huis clos de 5 jours décrétés dans tout l’Etat

La nuit avait mal commencé. Vers 3 heures du matin, le premier ministre de Victoria, Dan Andrews a annoncé, lors d’une conférence de presse, un confinement de 5 jours dans tout l’État et ce dès vendredi soir à 23h59. L’Open d’Australie se poursuivra néanmoins, mais à huis clos. Un cluster proche de l’aéroport a été détecté. On y a compté 19 cas positifs. Le premier ministre veut agir vite. Les Australiens ne peuvent sortir que pour faire des courses essentielles, pour travailler, pour se faire soigner et pour faire deux heures d’exercices par jour. Les écoles ferment leurs portes. Melbourne Park ferme aussi ses portes au public, mais les matches se poursuivront car les joueurs sont qualifiés de personnes essentielles.

Craig Tiley, le directeur du tournoi, a confirmé que son tournoi se poursuivrait.


Sabalenka fait coup double

Comme Elise Mertens, Aryna Sabalenka est toujours en lice sur les deux fronts (simple et double). Au 3e tour, elle s’est défaite assez facilement d’Ann Li 6-3, 6-1. Elle n’avait que quelques heures pour remonter sur le court afin de jouer en double avec Elise Mertens. Mais, la paire Jennifer Brady, Ashleigh Barty a déclaré forfait. Barty a voulu abattre la carte de la prudence. Elle se plaignait d’une douleur à la cuisse. Elle est toujours en lice en simple. Sabalenka et Mertens, têtes de série n°2, sont donc qualifiées pour le 3e tour.

«Ma défaite face à Kanepi la semaine passée m’a remis les pieds sur terre», expliquait Sabalenka qi avait été vengée par Mertens. «En tennis, tout peut se produire. Je suis heureuse d’être toujours en course. Je ne devrais pas dire ça, mais je suis heureuse d’avoir perdu contre Kanepi car ce revers m’a poussé à travailler encore plus.»

Elle vient de battre Kuzmova, Kasatkina et Li. «J'essaie de rester calme, mais parfois je suis encore surexcitée et trop folle pendant les matches de Grand Chelem. J’essaie alors de me dire que ce n’est qu’un tournoi comme les autres.»

90

Serena Williams a signé sa 90e victoire à l’Open d’Australie.

Hsieh, 35 ans, n’a pas encore dit son dernier mot

Su-Wei Hsieh a une réputation de coupeuse de tête de série. Pourtant, elle ne dispute que son 4e huitième de finale de sa carrière. Elle l’a fait 3 fois à l’Open d’Australie, son Grand Chelem préféré. Pour y arriver, elle a sué sur le court pour venir à bout de l’expérimentée qualifiée Sara Errani. L’Italienne avait recollé à un set partout, mais elle a déposé les armes au bout d’une bataille solide 6-4, 2-6, 7-5. En huitième de finale, on attendait un Andreescu-Kvitova. Nous aurons un Su-Wei Hsieh – Vondrousova. Les deux joueuse sont ambitieuses.

«L’an passé, j’avais perdu au premier tour contre Putintseva», expliquait la joueuse de Taiwan de 35 ans. «J’avais donc besoin de revenir plus forte sur le court cette année. J’avais atteint la finale du double, mais je n’avais pas bien joué. Alors, j’avais à coeur de montrer un autre niveau.»

Dimitrov ne reste que 39 minutes sur le terrain

Le match entre Pablo Carreno Busta et Grigor Dimitrov promettait de solides échanges. La partie s’est achevée après 7 jeux. Le Bulgare menait 6-0, 1-0 en 39 minutes. L’Espagnol s’est approché du filet en gardant ses distances avec Dimitrov tout dépité. Il a renoncé en invoquant une maladie.

Serena attendra dimanche pour savoir

Serena Williams va enfin savoir. En huitièmes de finale, elle rencontrera dimanche la Biélorusse Aryna Sabalenka, tête de série n°7. Elle saura si elle a encore les moyens de ses ambitions. Durant ses 3 premières sorties, elle a proposé un tennis de belle qualité, mais elle n’a jamais affronté une joueuse qui l’a mise en réelle difficulté. Siegemund (6-1, 6-1), Stojanovic (6-3, 6-0) Potapova (7-6, 6-2). Vendredi, Potapova (WTA 101) menait 4-2 puis 5-3 face à Serena qui a durci les échanges pour forcer un tie-break. L’Américaine a même dû sauver deux balles de set à 5-4.

Mertens n’arrête pas entre le simple, le double et ses entraînements

Certains joueurs fuient dans leur bulle à l’hôtel pour rester concentré sur leur tournoi. Elise Mertens n’a jamais fait partie de ces personnes. La Limbourgeoise multiplie les sessions sur le terrain. Tantôt en simple, tantôt en double, elle enchaîne les matches tous les jours. Vendredi, elle a encore planifié un entraînement à midi.

Marketa Vondrousova signe sa meilleure perf à Melbourne

Marketa Vondrousova avait crevé l’écran en 2019 lorsqu’elle avait atteint la finale à Roland Garros. Une opération au poignet avait freiné sa progression par la suite. A Melbourne, elle a retrouvé des couleurs. Après avoir souffert au premier tour contre la Suédoise Peterson (2-6, 7-5, 7-5), elle a enchaîné avec des succès contre la Canadienne Marino (6-1, 7-5) et la Roumaine Cirstea (6-2, 6-4).

Osaka et Muguruza passent sans souci, scène insolite pour la Japonaise 

Naomi Osaka et Garbine Muguruza n’ont pas traîné sur le court. Osaka a écarté Ons Jabeur 6-3, 6-2 alors que Garbine Muguruza a été encore plus rapide pour battre Zarina Diyas 6-1, 6-1.

A noter qu'Osaka a brièvement été interrompue durant l'un de ses services par... un papillon. Une scène dont les images font le buzz sur les réseaux sociaux. 


201,3

Serena Williams est en forme. Elle le prouve à chaque montée sur le terrain. Elle défie le temps. Face à Potapova, elle s’est offert un record étonnant. Elle a servi à 201,3 km/h. Elle est d’ailleurs en tête des services le plus rapide. Elle précède Osaka (195 km/h), Sabalenka (194 km/h), Pliskova (192 km/h) et Brady (191 km/h).

De Minaur le plus rapide

Chez les hommes, dans la journée de jeudi, le top 5 des services les plus rapides était dominé par Alex de Minaur (228 km/h), suivi de Raonic (227 km/h), Fritz et Zverev (223 km/h) et Kyrgios (221 km/h).

Harris, service compris

Le tombeur du tombeur de Goffin, Harris a signé jusqu’ici 46 aces ce qui en fait deux de plus que Kyrgios (44) et 3 de plus que Raonic (43).