Le Davis Club fête ses 25 ans cette année. Le cercle de Wezembeek-Oppem a célébré l'événement samedi dernier dans ses installations. Animations, jeux, foire au tennis pour enfants, repas, concert - de membres - et soirée dansante ont rythmé cette journée commémorative. Le quart de siècle du Davis est aussi synonyme de revalorisation du club aux yeux des amateurs de tennis du coin. Une opération séduction entamée depuis 3 ans déjà par Laurent Verborgh, directeur du club, et son équipe. «Le club s'était quelque peu endormi, déplore l'homme de 32 ans. Il y avait peu d'animations et il a même failli mettre la clé sous la porte. Depuis plusieurs années, nous nous attelons donc à remettre à jour des éléments essentiels comme la qualité des terrains, les animations pour les amateurs et les activités pour les membres.»

Avec la ferme intention de réunir les deux autour du club. «Nous organisons des tournois internes comme le Davis Challenge qui regroupe 12 équipes de 6 joueurs. Nous invitons les enfants à jouer lors de journées d'initiations et nous proposons aussi un social tennis hebdomadairement. Il s'agit d'un moment où chaque amateur peut rencontrer d'autres partenaires sur le court pour une somme très modique.»

Le Davis procède aussi à une orientation de sa politique des jeunes, avec la création il y a 2 ans et demi, d'une école de jeunes. «Cette académie est forte de 450 élèves par semaine, se réjouit Verborgh, et huit professeurs y travaillent.»

Cette année, environ 15 équipes représenteront le groupe brabançon dans les différentes catégories d'interclubs, mais l'avenir du Davis ne se décline pas uniquement en activités tennistiques. En effet, le club de Wezembeek caresse le dessein de se développer sur le plan culturel. «Nous avons, par exemple, organisé une soirée blues, comprenant la diffusion d'un film et un dîner concert», raconte encore Verborgh. D'autres événements semblables suivront...

© Les Sports 2003