© EPA

Tennis

Les derniers lauréats au tapis

Belga

Publié le - Mis à jour le

Les deux derniers vainqueurs de la Coupe Davis de tennis, la Russie et l'Australie, ont été sortis dès le premier tour du Groupe mondial au cours d'un week-end fertile en émotions, de vendredi à dimanche.

A Adélaïde, les Suédois ont pris leur revanche 4-1 sur les Australiens, qui les avaient battus 5-0 l'an dernier en quarts de finale à Malmoe. Au centre d'une nouvelle polémique à la suite des déclarations de Pat Cash, qui fut un temps son entraîneur, lui reprochant de n'avoir pas préparé les Internationaux d'Australie avec tout le sérieux voulu, Mark Philippoussis a perdu ses deux simples.

Mais le plus surprenant est venu de la première défaite en deux ans de la paire formée par Tood Woodbridge et Wayne Arthurs face au vétéran Jonas Bjorkman associé au jeune Joachim Johansson.

C'est la septième fois en un quart de siècle que le tenant du trophée est éliminé au premier tour. Cela repose une fois de plus la question de la récupération physique des finalistes, qu'il faudra bien finir par exempter de ce tour initial, l'Espagne ayant éprouvé beaucoup de difficultés à battre la République tchèque 3-2 à Brno.

Il est vrai que Juan Carlos Ferrero et Carlos Moya étaient absents. Et que les Espagnols n'ont toujours pas trouvé un double performant, les jeunes Rafael Nadal et Tommy Robredo, associés pour la première fois récemment à Melbourne, ayant été battus.

Finaliste des Internationaux d'Australie, Marat Safin a entraîné la Russie dans la défaite, 3-2, en étant battu par le Belarus Max Myrnyi, puis en renonçant à jouer le quatrième simple. Pour sa première année dans le Groupe mondial, voici donc le Belarus en quarts de finale.

Il accueillera du 9 au 11 avril les Argentins qui, ayant récupéré Guillermo Coria et David Nalbandian, n'ont pas ménagé les Marocains, écrasés 5-0 à Agadir. A l'absence de Younes El Aynaoui, blessé à une cheville, s'est ajoutée la blessure aux adducteurs qui a mis Hicham Arazi sur la touche avant le double.

Vainqueur de Safin dans la finale de Melbourne, Roger Federer a si bien continué sur sa lancée que la Suisse a éliminé la Roumanie 3-2 à Bucarest. Sèchement battu en trois sets dans le troisième simple, le Roumain Andrei Pavel n'a pu que soupirer: «Il était tout simplement trop fort pour moi.»

Comme l'an dernier, les Suisses seront opposés aux Français en quarts de finale. Faisant oublier l'absence de Sébastien Grosjean, Arnaud Clément a permis à la France, avec l'aide de la paire Nicolas Escudé-Mickaël Llodra, de battre la Croatie 4-1.

Victoires sans problème majeur des Pays-Bas sur le Canada 4-1 et des Etats-Unis sur l'Autriche, les Américains menant 3-0 le deuxième jour.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci