Novak Djokovic a passé avec la mention bien le test représenté par l'Argentin Juan Martin Del Potro, vaincu samedi en quatre sets 6-3, 3-6, 6-3, 6-2, se qualifiant ainsi pour les huitièmes de finale de Roland-Garros, où il affrontera dimanche le Français Richard Gasquet.

Le Serbe, toujours invaincu en 2011, soit désormais 40 matches sans défaite, a une nouvelle fois été extrêmement impressionnant, ne laissant aucune chance à l'Argentin, sans doute encore un peu fragile physiquement, après sa blessure à une hanche, pour jouer un match d'une telle intensité.

"On a joué un match très intéressant", a estimé Djokovic. "On n'était ni l'un ni l'autre à notre meilleur niveau. Par moments, on a très bien joué, mais il y a eu aussi beaucoup trop d'erreurs directes. C'était plutôt une bataille mentale."

"Je suis content de cette victoire, c'est une grande victoire", a-t-il ajouté. "Je me sentais très bien physiquement, j'étais en confiance, je pensais pouvoir gagner. Je n'ai pas encore perdu cette année, c'est la meilleure période de ma carrière. Il faut continuer comme ça."

Djokovic et Del Potro sont les deux seuls joueurs, autres que Rafael Nadal et Roger Federer, à avoir remporté un tournoi du Grand Chelem depuis 2005. Leur confrontation à ce stade du tournoi, rendue possible par le classement de Del Potro (tête de série N.25), promettait donc énormément.

Et ces promesses ont été tenues, même si le match n'a pu prendre toute son ampleur, après avoir été interrompu la veille à un set partout par l'obscurité. Après un premier set difficile, Del Potro, redescendu au 485e rang mondial au début de la saison, en raison d'une opération au poignet droit, était parvenu à imposer la puissance de son coup droit, derrière un service de premier ordre. Mais l'Argentin, demi-finaliste en 2009 à Roland-Garros, manque encore un peu de constance. Et samedi il n'a pu retrouver le niveau de jeu qui était le sien au deuxième set. Djokovic, qui l'a toujours battu en maintenant quatre confrontations, avait plus de cordes à son arc.

Au coup droit de Del Potro, le N.2 mondial a répondu par sa plus grande variété de coups: revers, passings, amorties. Toujours aussi efficace au retour, il a converti cinq de ses douze balles de break.

Et même s'il a commis quelques erreurs en attaque de coup droit sur des balles courtes, le Serbe était bien le meilleur, se permettant de conclure la partie sur une merveille d'amortie de revers.

Le numéro 1 mondial, Rafael Nadal s'est quelque peu rassuré samedi en seizièmes de finale du tournoi de tennis de Roland-Garros. Le tenant du titre a très facilement disposé du qualifié croate Antonio Veic (ATP 227) en trois manches: 6-1, 6-3 et 6-0. le match n'a duré que 1 heure et 41 minutes. L'Espagnol, quintuple vainqueur du la terre battue parisienne, sera opposé en huitièmes de finale au vainqueur du match qui doit opposer son compatriote Fernando Verdasco (ATP 20/N.16), tombeur au 2e tour de Xavier Malisse, au Croate Ivan Ljubicic (ATP 37).

Andy Murray avance en boitant en huitièmes de finale

Andy Murray a atteint les huitièmes de finale de Roland-Garros malgré une entorse à la cheville droite contractée dans le deuxième set de son match gagné 6-2, 6-3, 6-2 face à l'Allemand Michael Berrer.

L'Ecossais, qui retrouvera le Serbe Viktor Troicki au prochain tour, égale ainsi son résultat de l'année dernière et n'est plus qu'à une victoire de faire aussi bien qu'en 2009, où il avait réussi son meilleur résultat à Paris.

Mais le N.4 mondial s'est fait très peur en se tordant la cheville droite dans le quatrième jeu du deuxième set alors qu'il voulait rattraper une amortie. Il s'est écroulé par terre et s'est pris la tête entre les mains, visiblement foudroyé par la douleur, laissant craindre alors un abandon pur et simple. Mais il a, après s'être fait bander la cheville, repris la partie. Boitant bas et grimaçant, il a cherché à abréger au maximum les points, avec succès souvent, profitant aussi de la naïveté de son adversaire, 95e mondial, pour sprinter vers un succès finalement tranquille.

Reste maintenant à savoir comment il va récupérer d'ici son prochain match, prévu lundi face à Troicki. Ce serait un énorme gâchis si sa cheville venait à gâcher ses ambitions à Paris où l'Ecossais figure dans une partie de tableau dévastée avec, hormis Troicki, seulement des joueurs classés au-delà de la trentième place mondiale d'ici une éventuelle demi-finale.

D'autant que Murray est très performant depuis le début du tournoi et de la saison sur terre battue en général, après avoir notamment accroché Rafael Nadal et Novak Djokovic en demi-finales des tournois de Monte-Carlo et Rome.

Robin Soderling double finaliste sortant et tête de série N.5, s'est qualifié pour les huitièmes de finale de Roland-Garros en battant samedi l'Argentin Leonardo Mayer en trois sets 6-1, 6-4, 6-3. Il rencontrera le Français Gilles Simon (N.18) au prochain tour. Le français a surclassés l'Américain Mardy Fish, pourtant N.10 mondial, en trois sets 6-3, 6-4, 6-2 et deux heures pile, samedi.

L'Espagnol Fernando Verdasco, tête de série n°16, a été battu samedi au troisième tour de Roland-Garros par le Croate Ivan Ljubicic, 37e mondial.

Sharapova, Na Li, Azarenka et Kvitova qualifiées chez les dames

La Russe Maria Sharapova, tête de série N.7, s'est qualifiée pour les huitièmes de finale en battant samedi la Taïwanaise Chan Yung-Jan en deux sets 6-2, 6-3. Elle rencontrera la Polonaise Agnieszka Radwanska (N.12).

La Bélarusse Victoria Azarenka, la Chinoise Na Li et la Tchèque Petra Kvitova, les trois joueuses les moins médiatisées du "Top 10" du classement de la WTA, se sont qualifiées samedi pour les huitièmes de finale des Internationaux de France de tennis, confirmant ainsi leur ambition à Roland-Garros.

Finaliste récemment sur la terre battue de Madrid, Azarenka tête de série 4, a dominé en deux sets 6-3, 6-2 l'Italienne Roberta Vinci 31e mondiale lors de ce troisième tour des Internationaux de France de tennis, alors que la Chinoise Na Li, 29 ans, a évincé la Roumaine Sorana Cirstea 99e mondiale en deux sets 6-2, 6-2.

Devenue la première Chinoise finaliste d'un tournoi du Grand Chelem à l'Open d'Australie en début d'année, Li s'est elle aussi illustrée sur brique pilée cette saison en atteignant les demi-finales à Madrid et à Rome.

Tête de série 9, Petra Kvitova a sorti en deux sets 6-4, 6-2 l'Américaine Vania King classée 115 mondiale. Sacrée sur la terre battue madrilène il y a quelques semaines, la Tchèque de 21 ans a atteint la demi-finale de Wimbledon l'an dernier, et vient de s'imposer à Paris, mais sur dur, en février à Coubertin. Azarenka, 21 ans, est classée 4e à la WTA, Li est 7e et Kvitova 9e.

Arantxa Rus, la tombeuse de Kim Clijsters, éliminée au 3e tour

La Néerlandaise Arantxa Rus (WTA 114), qui avait créé la sensation en battant Kim Clijsters (WTA 2) au 2e tour de Roland Garros, a à son tour quitté le tournoi parisien. Elle s'est inclinée 6-1, 6-1 face à la Russe Maria Kirilenko (WTA 27) au 3e tour, samedi.

Kirilenko affrontera en 8e de finale l'Allemande Andrea Petkovic (WTA 12).