La 16e édition du Rebecq Ladies Trophy, qui rassemble quelques-unes des futures stars de demain (pour rappel, Clijsters, Henin, Mauresmo et Kournikova y sont passées), débute ce samedi au Tennisland.

«Le Ladies Trophy est une vitrine exceptionnelle pour notre club », explique Hugo Batteauw, le directeur du tournoi.

Prize-money de 10000$

«Cette épreuve demeure, je pense, une référence en Belgique, bien sûr, mais également au niveau international. Il n'y a, dans notre pays, que quatre tournois dotés de 10.000 dollars et, si les joueuses apprécient de venir chez nous alors que plusieurs pays européens proposent à la même période des tournois dont le prize money est parfois plus élevé, c'est notamment dû à la qualité de notre accueil. Il faut savoir que les joueuses sont logées dans des familles, généralement par deux, et c'est ce côté convivial qu'elles recherchent.»

Avec un budget global qui avoisine les 50000 euros, le club n'envisage toutefois pas de monter de catégorie. «Pourquoi organiser un 25000 dollars alors que nous ne pourrions avoir, au mieux, que trois à cinq joueuses un peu mieux classées?» questionne, à juste titre, notre interlocuteur.

Avec la venue de joueuses comme Leslie Butkiewicz (lauréate du 10000 $ organisé par le Charles Quint), Evelyne Van Hyfte, Kirsten Flipkens et deux joueuses françaises émargeant au top 300 du classement WTA, ainsi qu'une centaine de joueuses étrangères, le spectacle devrait être au rendez-vous d'une épreuve dont l'accès sera gratuit.

© Les Sports 2003