Mary Pierce (WTA 12) a écrit un petit bout d'histoire, vendredi à New York. A 30 ans, la Française est ainsi devenue la première joueuse de son pays à se hisser en finale de l'US Open au terme d'une victoire contre Elena Dementieva (WTA 6). Dans le stade Arthur Ashe, elle s'est imposée a battu en trois sets Elena Dementieva (WTA 6) 3-6, 6-2 et 6-2. Mary Pierce n'avait jamais perdu une demi-finale dans une levée du Grand Chelem, mais cela ne l'empêcha pas d'entamer sa demi-finale de manière assez catastrophique, commettant deux doubles fautes pour concéder d'entrée sa mise en jeu. Elles lui coûtèrent carrément le premier set! C'est que si la Française hérita bien de deux balles de contre-break au jeu suivant, Elena Dementieva les sauva de manière convaincante.

C'est alors que Mary Pierce obligea la kiné de la WTA à dresser un véritable hôpital de campagne en plein milieu du court pour soigner une blessure à la cuisse ainsi qu'une gêne au dos. Ce temps mort médical, qui dura 12 minutes, n'était pas si innocent, dans la mesure où il permit de casser le rythme dans lequel était entrée Elena Dementieva. Réputée, elle aussi, pour se torturer l'esprit pour un rien, la Russe se déconcentra et perdit lentement son allant. Résultat des courses, elle concéda deux fois son service, au troisième et septième jeu, pour permettre à la Française d'égaliser à une manche partout, 6-2.

Ce match s'était transformé en bataille mentale. Et à ce petit jeu-là, c'est Mary Pierce qui se montra la plus solide. La raquette conquérante, elle continua sur sa lancée là où Dementieva se mit à commettre de grosses erreurs. Rapidement menée 5-1, elle fit illusion en s'octroyant trois balles pour revenir à 5-3, mais un dernier retour dans le couloir scella son sort. Ressuscitée après plusieurs années de galère, voilà Mary Pierce qui disputera la sixième finale de sa carrière et la deuxième de sa saison après sa défaite à Roland-Garros contre Justine Henin. Il n'est pas certain qu'elle-même aurait osé y croire...

© Les Sports 2005