Le Britannique Andy Murray a ouvert le Masters de Londres par une victoire sur l'Argentin Juan Martin Del Potro en trois sets 6-3, 3-6, 6-2 dimanche.

Murray a assuré l'essentiel sans faire une impression énorme face au dernier vainqueur de l'US Open, plutôt en retrait depuis sa victoire à New York en septembre.

L'Ecossais s'est facilement détaché (5-0) en début de match et on a même craint pour l'état physique de Del Potro lorsqu'il a fait appel au médecin. Il ne s'agissait pas apparemment d'un réveil de la blessure qui l'avait contraint à l'abandon à Paris-Bercy la semaine dernière.

L'Argentin, 5e mondial, a réagi, trop tard pour sauver le premier set. Mais son regain de forme s'est confirmé dans la deuxième manche, où il a mis Murray en difficulté par quelques fulgurances en coups droits (13 gagnants au total).

Murray a repris les choses en main en faisant le break tout de suite dans le troisième set, puis en s'appuyant sur de grosses premières balles de services, souvent frappées à plus de 200 km/h, malgré un pourcentage très moyen (55%).

Le N.4 mondial est l'un des favoris du Masters, disputé devant son public, même s'il ne devra peut-être pas compter sur un soutien très chaleureux dans l'immense O2 Arena (17.500 spectateurs en configuration tennis), où le tournoi a commencé dans une ambiance très feutrée.

Avec six trophées, Murray, 22 ans, est le joueur le plus souvent titré cette année. Il a été absent pendant six semaines cet automne à cause d'une blessure à un poignet, mais a signé son retour par une victoire au tournoi de Valence il y a deux semaines.

Malgré sa défaite, Del Potro conserve une chance de qualification pour les demi-finales, auxquelles il est possible d'accéder en gagnant un match sur trois en poule, dans certains cas de figure.

Le deuxième match du groupe A entre le Suisse Roger Federer et l'Espagnol Fernando Verdasco est programmé en fin de soirée.