MONTE-CARLO Rafael Nadal, n°2 mondial, a conservé son titre au tournoi de tennis de Monte-Carlo en battant Roger Federer (ATP 1), en quatre sets 6-2, 6-7 (2/7), 6-3, 7-6 (7/5) en finale hier. L'Espagnol de 19 ans remporte ainsi le quatorzième titre de sa carrière, le deuxième cette saison après Dubaï, où il avait déjà battu le Suisse, 24 ans, en finale.

Le Majorquin devient le premier joueur à avoir battu le Suisse trois fois de suite depuis David Nalbandian en 2003, à une époque où Federer n'était pas encore Federer. Il s'était également imposé en quatre sets l'année dernière en demi-finale à Roland-Garros, seul Grand Chelem qui manque à la collection du Suisse. Pour son premier tournoi de la saison sur terre battue, Nadal a confirmé qu'il était le maître incontesté de la surface grâce à sa puissance physique, son jeu de défense et son lift meurtrier en coup droit.

Malgré une gêne à deux doigts de la main gauche, des ampoules apparemment, Nadal n'a pourtant eu aucun mal à retourner le service de son adversaire. Pilonnant systématiquement le Suisse sur son revers avec sa gifle de gaucher en coup droit, il le poussait ensuite à la faute (78 au total) ou le clouait sur place avec des amorties.

Le Majorquin au look d'Apache a ainsi pris le service de son adversaire à sept reprises. Mais Federer a montré des ressources étonnantes à deux reprises, trouvant à ces occasions le seul mode d'emploi qui semble fonctionner face à la terreur de Manacor: l'attaque à outrance.

En prenant l'offensive, le Suisse parvenait d'abord à remonter de 3-5 à 6-6 dans le deuxième set, pour survoler dans la foulée le tie-break, remportant quatre de ses sept points au filet. Rebelote dans le quatrième set, où il comblait un double break de retard (0-3), en profitant de la faiblesse de l'Espagnol au service, régulièrement chronométré en dessous des 150 km/h, pour le pousser dans un deuxième jeu décisif. Mais là, Nadal montrait ce qui fait peut-être sa principale force, le mental, en remportant cinq des six derniers points du match, principalement grâce à son coup droit.

Federer encaissait ainsi sa deuxième défaite de l'année, contre 33 victoires, les deux fois contre Nadal.

sa 3 éme victoire d'affilée sur Roger Federer. (REUTERS)

© Les Sports 2006