Lors d’un live sur Instagram, la star espagnole a répondu aux questions de ses fans et de Federer.

Confiné à son domicile de Porto Cristo, la star du tennis international, Rafael Nadal, a organisé lundi soir un live sur Instagram où il a répondu aux questions de ses fans mais où il a aussi discuté quelques minutes avec Roger Federer, Andy Murray et Marc López.

Le roi de la terre battue a évoqué de nombreux sujets différents. Le confinement : “Ce sont des moments difficiles et mon pays est très durement touché. Ce n’est pas agréable de voir cela tous les jours dans les médias. Je suis enfermé depuis un mois. J’ai la chance d’avoir une salle de gym avec des machines de l’Académie qui ont été envoyées chez moi. J’apprécie cuisiner et passer du temps avec ma femme. Les deux premières semaines ont été difficiles mentalement car on ne comprenait pas bien ce qui se passait. Maintenant, je suis plus positif parce que je vois que dans certains endroits, cela s’améliore.”

Sa fondation : “On continue d’aider les familles de Palma de Major que avec des produits alimentaires et hygiéniques. Nous envoyons également des fournitures scolaires aux enfants dans un autre de nos centres à Valence. Je garde le contact avec les membres de la Croix-Rouge. L’initiative avec Pau Gasol a eu beaucoup de succès.”

Son académie : “Je garde le contact avec les enfants confinés à l’Académie et avec les parents. Il y a 70 travailleurs et 85 joueurs à l’intérieur du complexe et ils font un excellent travail et suivent les instructions des autorités. Je rassure les parents des élèves, ils vont bien.”

Le Coronavirus : “Il est difficile de voir chaque jour le nombre de personnes qui décèdent et qui ne peuvent même pas dire adieu à leur famille. Je pense aussi à la situation économique que nous avons et aurons en Espagne. Il est temps d’être ensemble. Nous devons minimiser les dommages causés par le coronavirus et trouver des solutions.”

Sa retraite : “Je ne sais pas ce que je vais faire quand je vais arrêter le tennis. J’ai hâte de revenir sur le circuit. Cela va être difficile de jouer à court terme. Je voudrais voyager, me consacrer à l’Académie, à la Fondation. J’aime ce que je fais et les expériences que j’ai pu vivre grâce au tennis. J’aime jouer sur les grandes scènes, la compétition… Je veux être prêt quand je vais pouvoir jouer à nouveau.”

La pratique du tennis : “Je ne joue pas au tennis parce que je n’ai pas de terrain à la maison mais cela me manque. Je fais mes routines physiques le matin et l’après-midi. Il est important de garder mon corps éveillé. Je ne comprends pas pourquoi on ne peut pas jouer au tennis alors que la majorité des gens vont travailler. La pratique du tennis n’est pas dangereuse mais je comprends le gouvernement. Il est submergé par une situation sans précédent et la dernière chose à laquelle il pense est de savoir qui peut ou ne peut pas s’entraîner Il y a des choses qui ne sont pas logiques mais il faut accepter les règles. Je n’ai plus touché une raquette depuis Indian Wells.”

Federer demande pourquoi il ne joue pas avec la main droite : “Je fais tout avec mon côté droit sauf le tennis et le football, que je joue avec ma main gauche et ma jambe gauche.”

Nadal demande à Federer comment va son genou opéré : “Je ne suis pas pressé maintenant. Je me suis un peu entraîné contre un mur. Je fais attention, je ne veux pas d’une troisième intervention au genou.”