Rafael Nadal, N.3 mondial, blessé par deux fois depuis mai pour un total de plus de trois mois d'absence des courts, a indiqué lundi à Indian Wells qu'il ne changerait pas sa façon de jouer pour en alléger les contraintes physiques, notamment sur ses genoux.

Le Majorquin de 23 ans, tenant du titre, s'est qualifié pour les 8e de finale en dominant facilement lundi le Croate Mario Ancic (6-2, 6-2). Il effectue dans le désert californien son retour sur le circuit après avoir abandonné en quart de finale à l'Open d'Australie face à Andy Murray à cause d'une déchirure musculaire au niveau du genou droit, ce qui l'a privé du tournoi de Rotterdam et du premier tour de la Coupe Davis contre la Suisse.

Fin mai, il avait été éliminé par le Suédois Robin Soderling en quart de finale de Roland-Garros, où il était quadruple tenant du titre. En proie à des tendinites aux deux genoux, il n'avait pas rejoué avant Montréal en août, ce qui avait entraîné son éviction du Top 2 mondial pour la première fois depuis un peu plus de quatre ans (juillet 2005).

"Mon jeu est mon jeu et je n'ai pas l'intention de le changer", a-t-il prévenu lundi. "Il est basé sur les échanges, je ne veux pas faire service-volée ou des échanges limités ou des aces, a expliqué Nadal. Tout le monde le sait. Mon jeu est de jouer avec intensité, avec un certain rythme, et de tenir les échanges sans faire d'erreurs. C'est en tenant l'échange sans erreurs que je forge une confiance en coup droit qui permet de faire des coups gagnants."

Et si l'ancien N.1 mondial a réduit les doses d'entraînements au fur et à mesure du temps, il assure que ce n'est pas à cause de ses genoux. "C'est normal que je ne m'entraîne pas avec autant d'intensité que lorsque j'avais 14 ans, a-t-il dit. L'entraînement évolue, on fait des choses différentes, plus techniques, plus spécifiques. Pas seulement jouer, jouer."

"J'ai besoin d'enchaîner plusieurs mois en jouant sans interruption, gagner des matches importants et tout deviendra plus facile, a-t-il aussi déclaré. Je pense que je suis prêt à le faire. Il suffit que je continue à prendre du plaisir, à bien jouer et à m'améliorer."