La deuxième journée de l’Australian Open voyait la mise en action des deux meilleurs Belges sur le circuit mondial : David Goffin chez les hommes et Elise Mertens chez les femmes. Et les deux locomotives du tennis belge n’ont pas connu le même bonheur. Petit tour d’horizon d’une nuit à Melbourne.

David Goffin : cinq sets, deux jeux décisifs et une défaite

Mauvaise nouvelle pour le tennis belge puisque David Goffin (ATP 15) a été éliminé au premier tour en étant battu en cinq sets (6-3, 4-6, 7-6, 6-7, 3-6) contre l’Australien Alexei Popyrin (ATP 114), bénéficiaire d’une invitation. Dans cette rencontre qui a duré 3h43, notre compatriote a laissé passer sa chance dans le quatrième set où il n’a pas su conclure la partie alors qu’il a hérité de quatre balles de match. Bien parti dans le dernier set où il menait deux jeux à zéro, le Liégeois qui semblait souffrir de la hanche en fin de match, a ensuite craqué pour voir Popyrin l’emporter 6-3. Voilà une nouvelle désillusion pour David Goffin qui a changé d’entraîneur avant la nouvelle saison et qui reste sur une période compliquée en 2020.


Encore un succès pour Elise Mertens

Notre compatriote Elise Mertens (WTA 16) a confirmé sa bonne santé du moment. Lauréate du tournoi WTA Gippsland Trophy dimanche dernier à Melbourne, la Limbourgeoise s’est qualifiée assez aisément pour le deuxième tour. Face à la jeune joueuse canadienne Leylah Fernandez (WTA 86), Elise Mertens aura fait parler son expérience et sa confiance actuelle pour s’imposer 6-1, 6-3. La saison dernière, la native de Louvain avait été éliminée en huitième de finale par la Roumaine Simona Halep.

Sofia Kenin, tenante du titre, s’impose mais “n’est pas satisfaite”

Victorieuse de l’Open d’Australie l’an dernier à la surprise générale, Sofia Kenin, a tenu son rang en reportant son premier match contre Madison Inglis (WTA 133) sur le score de 7-5, 6-4. La quatrième mondiale n’a pas livré la meilleure prestation de sa carrière et elle en était consciente : “Je suis toujours un peu nerveuse sur les premiers tours. Je suis heureuse d’avoir passé celui-ci, même si je n’étais pas à 100 %. Je ne suis pas encore totalement satisfaite de la manière dont j’ai joué, mais je vais faire en sorte d’être prête pour le prochain tour (NdlR : face à l’Estonienne Kaia Kanepi).

Le dos de Nadal a tenu

La deuxième journée de l’Australian Open était marquée par l’entrée en lice de Rafael Nadal, en quête d’un 21e titre en Grand Chelem. Une entrée très attendue puisque l’Espagnol n’a pas joué l’ATP Cup la semaine dernière à cause d’un dos douloureux. Contre le Serbe Laslo Djere, les ennuis physiques de l’Espagnol ne sont pas apparus puisque le Majorquin s’est imposé assez facilement en trois sets (6-3, 6-4, 6-1).


Garbine Muguruza sans trembler

Si la lauréate de l’an dernier à Melbourne, Sofia Kenin, est passée au deuxième tour, c’est aussi le cas de la dernière finaliste en la personne de Garbine Muguruza. L’Espagnole, pointée du doigt comme une des favorites du tableau féminin, a battu la lucky loser russe Margarita Gasparyan (WTA 125), 6-4, 6-0.


L’équipe russe poursuit sa route

Daniil Medvedev et Andrey Rublev qui ont remporté l’ATP Cup la semaine dernière ont confirmé leur bonne forme de ce début de saison. Victorieux du dernier Masters, Daniil Medvedev a écarté assez facilement le Canadien Vasek Pospisil 6-2, 6-2, 6-4 pour son entrée dans le tournoi. Son compatriote, Andrey Rublev (ATP 8) qui avait remporté cinq titres en 2020, n’a pas dû forcer son talent pour se défaire de l’Allemand Yannick Hanfmann (ATP 101) en l’écartant sur le score de, 6-3, 6-3, 6-4. Le Russe sera un des outsiders à suivre dans ce tournoi et défiera le Brésilien Thiago Monteiro (ATP 74) au prochain tour. “Je ne sais pas si on peut dire que je joue le meilleur tennis de ma vie, mais assurément j’ai bien joué et j’ai su atteindre un haut niveau de jeu”. Les deux Russes pourraient s’affronter en quart de finale.


Surprise, un double lauréate éliminée

Victorieuse de l’Australian Open en 2012 et 2013, Victoria Azarenka a été sortie à la surprise générale par l’Américaine Jessica Pegula (WTA 61) 7-5, 6-4. Sous le soleil australien, la récente finaliste de l’US Open n’a jamais semblé être dans son assiette et a même fait appel au service médical dans le second set pour ce qui ressemblait à des problèmes respiratoires.


Le message d’amour de Svitolina

Cinquième tête de série du tableau féminin, l’Ukrainienne Elina Svitolina est passée le premier tour mais surtout elle a eu une petite pensée pour son compagnon, le Français Gaël Monfils, éliminé au premier tour et qui traverse actuellement une crise de confiance exprimée avec des sanglots devant les médias lundi. Au moment de quitter le court et de signer la caméra, Svitolina a inscrit le prénom de son amoureux avec un gros coeur en dessous.


Les gamins vont bien

Le jeune Carlos Alcaraz, présenté à 17 ans comme l’une des futures sensations du circuit et issu des qualifications, s’est qualifié, en battant un autre qualifié Botic van de Zandschulp. Il en va de même pour la jeune prodige Coco Gauff, 16 ans, qui avait créé la sensation l’an dernier à Melbourne en se hissant en huitième de finale après avoir battu Venus Williams et la championne en titre d’alors Naomi Osaka. Elle a commencé son tournoi 2021 en battant en deux sets la Suissesse Jill Teichmann.