Victorieuse de l'Américaine Lindsay Davenport, la numéro 1 mondiale, Justine Henin-Hardenne rencontrera la Russe Maria Sharapova (WTA 4/N.4), qui a battu sa compatriote Nadia Petrova (WTA 7/N.6) en deux sets 7-6 (8/6), 6-4 dans un match d'une rare médiocrité.

Les deux joueuses ont commis pas moins de 85 fautes directes (Petrova 49 et Sharapova 36), dont 20 doubles fautes.

Petrova a craqué mentalement dans les moments importants, lorsqu'elle a eu deux balles de premier set dans le tie-break (à 4/6), puis trois balles de break d'affilée pour revenir à 5-5 dans la deuxième manche. «Je ne pouvais pas lui faire de plus beaux cadeaux », a avoué la perdante.

La sensation du tableau masculin, Marcos Baghdatis, tombeur de la tête de série N.2, Andy Roddick (N.2), au tour précédent, a réussi un nouvel exploit en sortant le Croate Ivan Ljubicic (ATP 8/N.7) en cinq sets 6-4, 6-2, 4-6, 3-6, 6-3.

Le vainqueur de la Coupe Davis a souffert face aux changements de rythme du premier joueur chypriote de très haut niveau de l'histoire et a surtout commis beaucoup trop de fautes directes dans les trois manches qu'il a perdues (au total 57 contre 26 à son adversaire).

L'ancien champion du monde juniors (en 2003) rencontrera au prochain tour David Nalbandian (ATP 4/N.4).

L'Argentin, vainqueur du Masters en novembre, a balayé en trois sets 7-5, 6-0, 6-0, le Français Fabrice Santoro (ATP 65), qui disputait à 33 ans son premier quart de finale en Grand Chelem.

«J'ai eu besoin de quelques jeux pour m'adapter à son style. C'est assez difficile parce qu'il ne joue pas comme les autres », a dit l'Argentin.

Quand on lui a demandé sur qui il parierait pour la victoire finale, il a répondu: «Sur moi ».